Actualités

« L’autocritique et la critique d’Elie Hoarau nous ont réconfortés »

Section PCR de Saint-Denis

Témoignages.re / 4 octobre 2012

JPEG - 50.9 ko
Richemont Saffre

« Ce que nous retenons de cette conférence, c’est la présence de nombreux camarades qui sont d’accord avec la Reconstruction de notre Parti, avec un projet pour le développement de La Réunion et pour se donner les moyens d’arrêter nos querelles d’égo et pour l’assainissement de la vie politique à l’intérieur du Parti. L’autocritique et la critique faites par notre camarade Elie, Secrétaire général de notre Parti, nous ont réconfortés.

Par ailleurs, la plupart des camarades dionysiens de la Section ont fait cette analyse : dans ce marasme politico-économique et environnemental, se retrouver entre-nous en toute fraternité pour discuter, pour échanger nos points de vue est une bonne chose.

Sauf que le temps nous faisait défaut, et faute de temps, nous avons bâclé cette matinée. Même si le travail en amont a été bien fait tout le long de la Reconstruction, il n’empêche que nous sommes restés sur notre faim et jusqu’à la “fin”.

Nous avons visité le blog de Pierre Vergès, ça nous a inspiré pleins de réflexions et en même temps il donne quelques pistes intéressantes sur notre situation passée et présente.

Il y a le manquement à la discipline des camarades qui sont connus et souvent aimés par nous. Nos élus(es) qui sont plus « notables » que camarades. Et parfois, là où ses camarades administrent, cela peut devenir un lieu de non-droit pour un autre camarade qui se trouve dans le même Parti.

A cela s’ajoute le fait que nos dirigeants et responsables du Parti sont pris de court par le comportement de ces nouveaux et nouvelles cadres indépendants qui ne respectent plus les idéaux du Parti, discutant tout le temps hors de nos instances et qui deviennent les vedettes des médias.

C’est ainsi que pour nos dirigeants élus lors du dernier congrès, la tâche comprenait beaucoup de complications. Gérer cette crise interne qui déborde de partout, avec son lot de conflits personnels, en entrainant avec cela les militants de base perdus dans la mondialisation devenait impossible.
Reculer pour mieux sauter, les élections de 2010 à 2012 nous ont ramené à la réalité avec nos échecs « ramsiram ».

Ceux-ci nous ont permis de réfléchir, de remettre en cause notre fonctionnement et ainsi créer la Reconstruction.

La Reconstruction nous a donné l’occasion de soulever les problèmes et mettre tous les camarades devant leurs responsabilités. Car, il n’y a pas de coupable, ni d’innocent, mais seulement des responsables.

Jusqu’au Congrès en mars 2013, amenons la discussion avec nos camarades pour savoir quel Parti l’on veut. Faisons les rencontres avec le Peuple. Ce sont nos seuls remèdes pour obtenir un Parti communiste digne de notre Histoire. »

Alain Gravina, Secrétaire de la Section de Saint-Denis

Richemont Saffre, militant


Kanalreunion.com