Actualités

L’avenir de La Réunion se décide dès maintenant

Hausse du niveau de la mer et de la population

Manuel Marchal / 3 novembre 2015

L’INSEE vient de publier une étude confirmant le dynamisme de la croissance démographique à Mayotte. Quelques jours plus tôt, l’ONU a fait le point sur les engagements des États à quelques semaines de la Conférence de Paris sur le climat, c’est une autre confirmation : les effets du changement climatique seront plus grave que prévu. La Réunion sera concernée par la combinaison de ces deux données, d’où l’importance de se rassembler pour proposer des solutions. C’est une des raisons du Comité de Parrainage.

JPEG - 55.4 ko
Le chantier de Didier Robert est prévu pour engloutir des fonds considérables, alors qu’il est déjà condamné par la montée du niveau de la mer.

L’INSEE a publié hier une étude sur la population à Mayotte. Elle indique que la majorité des familles sont composées de trois enfants ou plus. C’est l’indice d’une transition démographique qui est loin d’être terminée. La croissance de la population va rester forte pendant encore plusieurs décennies. C’est la confirmation des projections démographiques de l’ONU qui donnent plus de 400.000 habitants à Mayotte en 2050, et plus de 700.000 en 2100.

Vendredi, le secrétariat de la Convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique a fait le point sur les engagements de 146 pays en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ces Plans climats affichent une certitude : l’impossibilité de maintenir la hausse de la température moyenne de la surface du globe en dessous de deux degrés. Les deux degrés sont pourtant une barre fatidique à ne pas dépasser : au-dessus, les effets du changement climatique pourraient bien dépasser les prévisions les plus pessimistes.

Système bloqué et chômage de masse

Mayotte est une île, et sera donc touchée par la hausse du niveau de l’océan. Vendredi dernier, Paul Vergès avait de nouveau cité une conclusion tirée de l’étude de la fonte des glaciers aux pôles : une augmentation du niveau de la mer de 6 mètres. À ses côtés, Jean-Claude Fruteau avait souligné combien il était juste d’intégrer les effets des changements climatiques dans l’analyse, en rendant hommage à la persévérance de Paul Vergès qui faisait l’objet de moquerie quand il a placé la lutte contre le changement climatique au centre du débat.

À Mayotte, la croissance démographique est le changement climatique pourrait rapidement rendre explosive la situation, d’autant plus que le système en place maintient une grande partie de la population dans la pauvreté. Pour les habitants de cette île, l’issue la plus proche est La Réunion. C’est en effet le seul pays de la région où ils peuvent entrer librement, sans avoir besoin de demander un visa.
La Réunion subira aussi les effets de la croissance démographique et de la hausse du niveau de la mer, avec là également un système qui favorise le chômage de masse.

Les Réunionnais vivront et verront

Comment réussir à faire coexister 150.000 habitants supplémentaires à La Réunion dans un environnement dégradé, tout en anticipant sur une augmentation du nombre de personnes venant de Mayotte ? C’est un des défis qui attend La Réunion dans un délai qui n’est pas le siècle prochain. La plupart des Réunionnais qui vivent aujourd’hui connaîtront La Réunion du million d’habitants et verront la mer engloutir progressivement le littoral.

Pour ne pas que les Réunionnais soient des spectateurs mais au contraire des acteurs qui peuvent proposer des solutions face à la catastrophe, le Comité de Parrainage invite au rassemblement des bonnes volontés.


Kanalreunion.com