Actualités

L’effondrement de l’économie réunionnaise

2 juillet 2010

Manuel Marchal / 8 janvier 2011

Le 2 juillet, l’INSEE publie un premier bilan économique de l’année 2009. C’est la confirmation de l’effondrement de l’économie du pays : la récession atteint 2,7%, et les investissements chutent de près de 8%. Voilà le résultat des décisions politiques qui ont ruiné des milliers de travailleurs.

Depuis mai 2007 et l’annonce de l’arrêt du chantier de la rocade du Tampon par Didier Robert, la stratégie de la démolition des chantiers est lancée. Elle sera appuyée par des décisions prises à La Réunion et à Paris. Ainsi, le gouvernement annonce en 2008 qu’il va remettre en cause le système de subventions accordées aux constructeurs de logements privés. Les investisseurs n’ont plus de visibilité, et ils préfèrent donc aller placer leur capital ailleurs qu’à La Réunion.
Au niveau de la commande publique, le signal donné par Didier Robert est relayé à Saint-Denis : arrêt des travaux du Pôle Océan et du Zénith intercommunal dont la première pierre avait été posée. L’addition de ces décisions est un sévère coup porté au BTP qui perd des milliers d’emplois.
Le 2 juillet dernier, l’INSEE donne une première lecture concrète du résultat de ces décisions politiques. Alors qu’en 2008, le taux de croissance était de 3,1%, il chute de plus de cinq points en 2009 pour basculer dans la récession : -2,7%.
L’INSEE constate également que les investissements se sont effondrés : -7,8%.
C’est la catastrophe, et le chômage s’envole, faisant plonger La Réunion dans une crise sans précédent.
Après cette annonce, plus personne ne peut ignorer l’ampleur de la crise.

M.M.


Kanalreunion.com