Actualités

« L’enjeu du scrutin : le rassemblement ou la division »

Conférence de presse d’Henry Hippolyte sur les municipales au Port

Correspondant Témoignages / 28 mars 2014

Ce jeudi matin, au siège de la Section communiste du Port, la liste "Le Port, nout combat, nout fierté" a tenu une conférence de presse pour faire le point sur les enjeux des élections municipales et communautaires de dimanche prochain. Le premier de la liste, Henry Hippolyte, était entouré de l’ensemble de ses colistières et colistiers — en particulier Firose Gador et Christophe Rocheland, qui étaient à ses côtés — et tous ensemble l’ont applaudi à la fin de son exposé aux journalistes.

JPEG - 46.8 ko
Loulou a montré aux journalistes une photo de la table des bulletins de vote du Bureau N° 29 dimanche dernier, où à un certain moment on a remarqué que parmi les 3 tas de bulletins des trois candidats, il y en avait deux du candidat PLR et un de la candidate UMP mais aucun du candidat PCR… (photo A.D.)

Après le scrutin du 1er tour et à 3 jours du vote de dimanche prochain, les choses se clarifient dans la commune du Port, selon Henry Hippolyte, pour qui, « l’enjeu du scrutin est clairement posé ; les Portois ont le choix entre 2 options : le rassemblement autour de la liste que je conduis pour que le Port continue à se développer sur la base des valeurs qui fondent l’identité de notre ville ; ou le camp de la division, représenté par Olivier Hoarau, qui est celui du dénigrement systématique, d’une remise en cause des acquis historiques et d’un coup d’arrêt au développement de la commune ».

Après avoir remercié toutes celles et ceux qui ont accordé leurs suffrages à son équipe dès le 1er tour de cette élection, Loulou a présenté la stratégie de division du PLR, dont Olivier Hoarau est le candidat. Ce parti politique, en s’attaquant systématiquement au PCR, a fait le choix de diviser les Réunionnais, au mépris des luttes historiques passées et de l’exigence de rassemblement pour construire l’avenir du pays.

Non au démolisseur

On voit aujourd’hui les multiples dégâts de cette stratégie au détriment du peuple réunionnais. C’est pourquoi Loulou l’a dit fermement : cette stratégie de division ne doit pas passer au Port. Le peuple portois, fier des combats menés et des valeurs de progrès, ne doit pas être divisé.

Lorsque Olivier Hoarau insulte le PCR et dénigre le travail de la municipalité, il heurte profondément tous les Portois. Mais surtout il compromet l’avenir car il remet en cause tout le travail accompli et tous les projets élaborés pour le développement de la commune.

Candidat de la division et du dénigrement, Olivier Hoarau apparaît comme un démolisseur. Il représente un danger pour la cohésion sociale et pour le développement de la commune.

JPEG - 39.1 ko
Henry Hippolyte était entouré de l’ensemble de ses colistières et colistiers, en particulier Firose Gador et Christophe Rocheland, qui étaient à ses côtés.

Mobilisation pour le respect de la démocratie

Il y a aussi le manque de respect de la démocratie démontré par le candidat du PLR. En effet, dimanche dernier, pour contourner la loi qui interdit tout prosélytisme autour et dans les bureaux de vote, Olivier Hoarau a demandé à ses partisans de se vêtir de tee-shirts bleus. Il suffisait de se promener aux alentours des bureaux de vote pour voir ces hommes à la manœuvre d’une présence intimidante visant à créer une pression psychologique et un climat détestable que l’on croyait rattaché à une période révolue.

Par ailleurs, il faudrait qu’Olivier Hoarau explique ce qui s’est passé dans le bureau 29, où durant le scrutin, à un certain moment on a remarqué que parmi les 3 tas de bulletins des trois candidats, il y en avait deux du candidat PLR et un de la candidate UMP mais aucun de Loulou ; qui est à l’origine de cette anomalie ? Et à qui a-t-elle profité ?

Les menaces d’Olivier Hoarau sur le personnel communal

Olivier Hoarau devrait donc répondre lui-même à son appel au calme et se calmer. D’autant plus que le comportement qu’il a eu mardi matin dans le local de Réunion 1ère vis à vis d’un des colisitiers de Loulou est indigne d’un candidat responsable. Son manque de respect de la démocratie comme pour le fonctionnement de l’administration de la commune, concerne également le personnel communal, dont la municipalité n’a cessé d’améliorer la situation.

C’est pourquoi Loulou a apporté la preuve qu’il s’est engagé à poursuivre les efforts déjà accomplis et à les amplifier. Ainsi, il s’est engagé à poursuivre la mise en œuvre du plan pluriannuel de titularisation adopté par le Conseil municipal le 30 septembre 2013. Or ce jour-là, un seul élu siégeant au Conseil municipal a refusé de voter en faveur de ce plan : c’est… Olivier Hoarau !

On peut aussi être inquiet lorsque l’on entend certains employés communaux de Saint-Paul dire qu’ils vont se réfugier au Port en fonction des résultats électoraux dans les 2 communes. En se comportant ainsi, Olivier Hoarau manque de respect vis à vis du personnel communal du Port.

« Une victoire pour l’avenir des Portoises et des Portois »

Les résultats du 1er tour au Port ont montré que rien n’est joué. Les 584 voix qui séparent les 2 premiers candidats doivent être mis en rapport avec les 6.870 électeurs qui se sont abstenus.

Loulou se déclare « convaincu que l’importance de l’enjeu conduira ces électeurs à se mobiliser pour assurer la victoire du camp du rassemblement contre celui de la division. Mais aussi la poursuite du développement de la commune, pour l’avenir des Portoises et des Portois, contre le camp du dénigrement et du renoncement ».

« Un choix à la hauteur des valeurs de notre ville »

Bien entendu, dans la gestion municipale et la gouvernance, des manques ont été commis — dans la proximité notamment — mais il ne faut pas être manichéen et dire que tout est mauvais (comme le dit Olivier Hoarau) ou que tout serait parfait ; il faut reconnaître que des avancées majeures ont été accomplies mais pour Loulou le volet humain doit toujours être mieux pris en compte.

Sans aucun doute, Henry Hippolyte incarne ce changement de méthode, tout en restant dans la vision d’un développement soutenu : plus de proximité, plus de participation citoyenne, une écoute plus attentive. C’est pourquoi, face aux diviseurs du peuple, il « fait confiance à la clairvoyance des Portoises et des Portois pour faire un choix à la hauteur des valeurs de notre ville et des exigences de son développement ».

 Correspondant 


Kanalreunion.com