Actualités

L’Entre-Deux affiche un programme ambitieux pour 2011

Sophie Périabe / 14 janvier 2011

À mi-parcours de la mandature, l’équipe municipale de l’Entre-Deux a affiché ses orientations budgétaires pour 2011 : un budget ambitieux de 11 millions d’euros.

C’est dans le magnifique cadre de l’arboretum “Jules Maillot” (en hommage à un adjoint qui a beaucoup fait pour l’Entre-Deux et notamment pour le quartier du Dimitile), situé à l’entrée du centre-ville que Bachil Valy, maire de la commune, entouré de quelques élus, a présenté ses orientations budgétaires 2011.
Une manière de rappeler l’attachement de cette commune à son environnement et à son patrimoine.
Contrairement aux années précédentes où la prudence était de mise, 2011 laisse entrevoir « des perspectives de développement très encourageantes », souligne le maire de l’Entre-Deux.
« La politique menée jusqu’à présent a porté ses fruits », poursuit Bachil Valy, mais la Municipalité souhaite apporter une nouvelle dynamique à ce petit bourg en programmant des projets avec la population.
11 millions d’euros de travaux sont prévus pour cette année, contre 3 millions l’année dernière. Une augmentation du budget qui trouve son sens dans « une bonne gestion financière » de la commune et grâce au contrat « structuration de bourg » qui apporte des financements non négligeables.
La commune aura également recours à un emprunt d’1,5 million d’euros, une première car « nous n’avons jamais dépassé les 700.000 euros », rappelle Bachil Valy.
La municipalité de l’Entre-Deux s’engage dans une politique ambitieuse d’investissement.

« Pour que l’Entre-Deux reste l’emblème du réseau Village Créole »

Dès cette année, la cuisine centrale et les locaux du service technique seront délocalisés sur la partie basse de la commune, vers Le Serré, afin de diminuer le flux de véhicules, de camions, d’engins, dans le centre-ville.
« Le développement économique du Village Créole s’appuiera sur le tourisme, l’agrotourisme, l’écotourisme », ajoute Isabelle Paris-Grosset, adjointe au Tourisme, qui rappelle que l’Office de tourisme de l’Entre-Deux est la 4ème de l’île en terme de visite.
Les artisans se retrouveront au sein d’une petite zone artisanale et pourront s’appuyer sur un projet d’animation culturelle d’envergure qui sera présenté prochainement, assure le maire de l’Entre-Deux. Encore au stade des signatures, le projet concerne « le château » situé à l’entrée du centre-ville. D’autre part, un projet, « plus nature », est prévu au Dimitile avec la création d’un centre d’interprétation de la nature.
Toutes ces nouvelles activités créeront inévitablement de nouveaux besoins. « La population sera amenée à participer au développement du village en développant des activités de restauration, d’hébergement, etc. ». Chaque année, « 7 à 8 activités économiques se créent sur notre territoire autour du tourisme, écotourisme et agrotourisme. Nous allons soutenir et pérenniser cette filière pour que l’Entre-Deux reste l’emblème du réseau Village Créole », insiste Isabelle Paris-Grosset.
L’objectif est que « la clientèle qui vient à l’Entre-Deux y reste. Il y aura également la possibilité de créer un réseau avec d’autres communes du Grand Sud. Et tout cela sera boosté par l’agrandissement de l’aéroport de Pierrefonds », soutient Bachil Valy.
Enfin, outre les volets économie et tourisme, « la commune poursuivra ses engagements sur l’ensemble des actions prioritaires : l’éducation, le social, le sport, la culture, etc. ».

Sophie Périabe


Une micro-crèche à Ravine des Citrons

Dans le cadre du Contrat enfance jeunesse, qui sera signé prochainement avec le directeur de la CAF, plusieurs structures pourront voir le jour dans les années à venir. Les travaux de réalisation d’une micro-crèche à la Ravine des Citrons débuteront en février 2011. Conjointement, l’étude de réalisation d’une structure d’accueil sur le quartier du Bras Long sera engagée.


Aides aux personnes les plus fragiles

Cette année, 88.000 euros seront consacrés à la 3ème jeunesse. Aide aux démarches administratives, portage de repas à domicile, service aux transports sont autant d’actions de soutien aux aînés par le biais du CCAS.
D’autre part, le CCAS prévoit 55.000 euros de budget aux personnes porteuses de handicaps.


Le sport, pour renforcer le lien social

Pour répondre aux besoins, l’aire sportive de la Ravine des Citrons sera réhabilitée pour un montant de 556.000 euros. Axée sur la pratique du sport en famille, l’aire sportive du Coteau Sec devra également voir le jour pour un montant 813.000 euros. Enfin, la salle d’animation et de loisirs verra son sous-sol aménagé en salles de sport (1.085.000 euros).
L’ensemble de ses opérations bénéficiera du concours de l’État et de la Région.


Kanalreunion.com