Actualités

L’ère de la responsabilité

Paul Vergès dans "les Grands Débats"

Céline Tabou / 9 février 2011

Dans une interview accordée à Antenne Réunion hier soir, Paul Vergès a appelé les Réunionnais à se mettre debout et à« ne pas attendre des décisions venues de Paris ». Faisant référence aux grands évènements qui attendent les Réunionnais, le président de l’Alliance a expliqué qu’il y a une réponse à chaque problème, si chacun tient compte de celui-ci.

Invité hier de l’émission "les Grands Débats" sur Antenne Réunion, Paul Vergès a appelé les Réunionnais à prendre conscience qu’il est possible de changer les choses pour développer La Réunion, et faire rayonner le créole, et la culture réunionnaise. Alors que le système capitaliste a atteint ses limites, les « ouvrages les plus achetés en cette période de crise et de remise en cause du système sont les livres sur Marx. Les gens veulent reprendre les bases développées par Marx qui a fait une analyse du capitalisme et de la société capitaliste mettant l’être humain » au centre de tout a indiqué Paul Vergès. Cette nouvelle ère apporte un certain nombre de questions notamment comment peut on expliquer le monde d’aujourd’hui et le faire progresser vers l’égalité des êtres et des civilisations.

Faire face aux défis du siècle

Paul Vergès a expliqué que la hausse démographique va peser sur la société réunionnaise autant qu’elle pèse sur le monde. « En 1950, hier, il y avait 2 milliards 500 millions d’habitants, en 2011, nous sommes 7 milliards, les experts attestent que d’ici 2050, la planète abritera 9 milliards d’habitants ». Cette hausse démographique demandera un nouveau modèle de développement pour faire vivre ces 9 milliards de personnes, dans quelles conditions, et surtout face aux changements climatiques, qui jouent chaque année un facteur aggravant de la société.
Conspué, il y a une vingtaine d’années pour avoir annoncé que les conséquences des changements climatiques auraient un impact considérable dans le monde et à La Réunion, Paul Vergès a de nouveau appelé la classe politique et l’opinion publique à prendre conscience des dangers de ces changements climatiques. La situation devient urgente, et nécessite une nouvelle politique de développement prenant en compte l’environnement, mais aussi les spécificités réunionnaises : géothermie, éolien, énergies maritime, photovoltaïque… D’autant plus que dans une société, les transports aériens et routiers dépendent d’énergie fossile, les politiciens Réunionnais ont dès à présent une obligation envers la population : celle de trouver des alternatives économiques et énergétiques pour éviter le pire.

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Mon Cher Camarade Paul,
    Je suis toujours heureux lorsque je te lis. Je savoure tes réflexions. Tes propositions deviennent souvent miennes...Tu te rappelles dans les années 1964-1968 tu me rencontrais lors des meeting rue Jean Pierre TIMBAUD . Tu me demandais d’ouvrir mes yeux. Tu m’as même dit "débous zot zorèy". J’avais 21 ans. Nous nous sommes rencontrés bien des fois : moi je vivais en Métropole avec Marcel SOUBOU et Gervais BARET.
    Il ne faut rien attendre de PARIS. Tu as mille fois raison. Tu vois moi aussi, je dis que la communauté Réunionnaise en Métropole, nous sommes 236 000 -plus de 25% du Peuple Réunionnais- nous n’avons rien à attendre. La mobilité c’est nous ici en Métropole qui la vivons. La vie de galère et de misère de nos compatriotes en Métropole c’est nous, les Présidentes et Présidents des associations qui les rencontront. Nous sommes les témoins de ces souffrances de cette partie du Peuple Réunionnais : "les oubliées", les "oubliés".
    Je t’ai souvent "obéi".Aujourd’hui, j’anime un collectif "oubli pas nou". Nous avons décidé de nous inviter à cette campagne cantonale à La REUNION. Nous avons nos propositions, élaborées depuis bien des années ,( rencontres annuelles organisées sous les Présidences du Conseil Général ) toujours oubliées par ceux qui sont les maîtres du moment : Présidente ou Président du conseil général. Le temps du silence est révolu. Le temps de la délégation au rebut.Nous invitons les partis politiques à dialoguer avec nous. La mobilité a une dimension Réunionnaise.Pas le jardin caché de ... Vous ne nous connaissez pas. Commençons par se connaître. Dialoguons et ensemble construisons une mobilité où chacune et chacun de ces jeunes compatriotes saura être reconnue, reconnu.Il saura qu’il peut s’appuyer sur les adultes, toi, moi, les autres. Ces jeunes sauront qu’ils ne sont pas les oubliées, les oubliés. Vivre une mobilité où la femme Réunionnaise, l’homme Réunionnais est au centre de nos préoccupations :elle, il, est d’abord "humain".
    Cette Belle Ile Réunionnaise, que nous, nous n’oublions pas, jamais, parce que nous sommes Réunionnais, même à 10 000km .
    Depuis 1983 je n’ai plus de ficelle à mes "pattes".Je reste fidèle à moi-même.Tu vois, je n’ai pas changé.
    Sois assuré , Mon Cher Camarade Paul, de mon dévouement Réunionnais.

    Aimé TECHER, porte parole du collectif "oubli pas nou".

    pour nous constacter aimetecher974@gmail.com, sullychamand@gmail.com

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Lire Paul Vergés et René Depestre ça fait du bien !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com