Actualités

L’espoir de tout un peuple peut se réaliser

Dans moins de trois semaines, l’application possible du changement

Témoignages.re / 24 mai 2012

La situation sociale de notre pays montre bien l’impasse dans laquelle nous nous trouvons. La moitié des Réunionnais sont sous le seuil de pauvreté, il n’y a pas assez de travail, ou de logements. Seules des mesures remettant en cause ce modèle peuvent redonner espoir. En votant à plus de 71% pour François Hollande, la population a montré combien elle croit que le changement est possible. Cet espoir ne doit pas être trahi, il doit être concrétisé lors de ces législatives. En phase avec le programme particulier de François Hollande et avec les attentes de la population, les candidats du PCR sont les mieux placés pour réaliser cet espoir.

À La Réunion, la gravité de la situation est telle que la population a infligé une cinglante défaite au candidat sortant lors de la présidentielle : 71% pour le changement. Voilà qui ne manque pas d’interpeller tous les députés sortants qui se présentent aux législatives à La Réunion, ainsi que leurs concurrents. En effet, c’est toute la classe politique qui est amenée à s’interroger sur le message de la population. Clairement, elle veut du changement, et elle a l’espoir que ce changement est possible.
Ce changement s’appuiera sur des réalisations qui vont totalement bouleverser la société. Ce sera la base de la reconstruction de la structure du pays, préparant un changement d’une portée au moins aussi grande que l’abolition du statut colonial le 19 mars 1946.

Le changement est possible

Les engagements pris par le nouveau président de la République sont en effet très clairs. François Hollande est pour l’autonomie énergétique. La traduction de ce projet sera que toute l’énergie consommée à La Réunion sera produite dans le pays uniquement avec des sources renouvelables.
Ce sera donc forcément des créations massives d’emploi, et la fin de la ponction d’une part importante de la richesse de notre île en direction des actionnaires des compagnies pétrolières. En effet, avec l’autonomie énergétique, nous n’aurons plus besoin d’acheter des carburants ou du charbon car nous pourrons tout produire à partir du vent, du soleil, de la mer et du volcan.
François Hollande est également pour le tram-train. Ce mode de transport fonctionne à l’électricité, et plus le temps passera, plus La Réunion sera autonome dans la production électrique. Autrement dit, le tram-train fonctionnera avec de l’énergie réunionnaise, produite à La Réunion par des Réunionnais, à partir de matières premières gratuites, écologiques, et inépuisables.
Ces deux exemples illustrent combien la structure de notre pays va changer. Car ces grands chantiers vont amener la création de très nombreux emplois. Grâce aux atouts de La Réunion, nous pourrons alors avoir les conditions d’une baisse structurelle du chômage, et d’une augmentation toute aussi structurelle de la richesse restant au pays.

En phase ou déphasé ?

C’est bien là que se situe le débat essentiel des législatives. La population veut le changement, Ses intérêts seront donc défendus au mieux par des députés qui sont en phase avec le projet soutenu par François Hollande, et avec les attentes de la population. Le Parti communiste réunionnais est forcément en phase, puisqu’il a obtenu du président de la République des engagements dont l’application permettra de changer la structure de la société. Il est donc intéressant de savoir où les autres candidats se situent. Sont-ils en phase avec le changement, où sont-ils déphasés ?
Hier à L’Etang-Salé puis à Saint-Louis, les actes du candidat du Modem dans la 7e circonscription l’ont manifestement classé dans la seconde catégorie. Il a montré qu’il ne supporte pas la contradiction, à croire que nous avons vécu hier un flash-back nous ramenant dans les années 60. C’est tout à fait en décalage avec les attentes de la population qui ne veut plus de tout ce folklore qui a fait tant perdre de temps à notre pays.
Force est de constater que ce comportement d’un autre temps réalise l’unanimité contre lui, même chez le candidat investi par l’UMP.
Dans une situation de crise aggravée, la population a livré son message lors de la présidentielle. L’espoir qu’elle met dans le changement ne doit pas être trahi. Il faut donc pour cela des députés en phase avec cet espoir de renouvellement, comme les candidats du Parti communiste réunionnais.


Kanalreunion.com