Actualités

« L’Europe a besoin des RUP pour son avenir et son maintien en tant que puissance »

Elie Hoarau auditionné au Sénat

Témoignages.re / 30 juin 2011

Elie Hoarau, Député au Parlement européen, a été auditionné le mardi 28 juin au Sénat par le Comité de suivi de la Mission d’information sur les DOM. Il était appelé à exposer sur l’actualité et l’avenir des Régions ultrapériphériques.

Le Comité de suivi de la Mission d’information sur les DOM, présidée par le Sénateur Serge Larcher, a été mis en place en 2009 à l’initiative du Président du Sénat. Elle vise à permettre d’avoir une « vision panoramique de la situation des collectivités d’Outre-mer et des difficultés auxquelles elles sont confrontées comme de leurs atouts ». Il s’agit pour le Sénat de susciter une meilleure prise de conscience des spécificités de l’Outre-mer lors des débats législatifs et d’assurer une coordination sur les dossiers ultramarins.

Dès sa création, une importance a été donnée à la dimension européenne par la désignation, au sein du comité, de représentants de la Commission des Affaires européennes. Dimension européenne qui, pour le Comité de suivi, revêt une « importance capitale » pour l’Outre-mer et les Régions ultrapériphériques.

Renforcer le partenariat entre les Parlements national et européen

Dans son exposé, Elie Hoarau s’est félicité de l’initiative prise par le Sénat. Il a insisté sur l’importance d’un partenariat renforcé entre le Parlement national et le Parlement européen, et plus particulièrement entre les sénateurs et les députés des RUP. Le Député a émis des propositions concrètes pour donner vie à ce partenariat, qui passe notamment par une meilleure circulation des informations entre les institutions. Décloisonner, arrêter de travailler chacun de son côté sont gage d’une plus grande efficacité dans la défense des intérêts des RUP, a-t-il dit en substance.

Le membre au Parlement européen a également appelé les uns et les autres à réfléchir sur les moyens d’un lobbying actif et plus efficace des RUP à Bruxelles et à Strasbourg. « Ceux qui ne savent pas s’organiser et y sont absents perdent une chance dans la défense de leurs intérêts », a-t-il déclaré. C’est ce constat qui est à l’origine de la création en 2009, à l’initiative d’Elie Hoarau, de la "Conférence des députés des RUP". Instance qui regroupe au-delà des appartenances politiques l’ensemble des députés des Régions ultrapériphériques. Pour Elie Hoarau, cette unité affichée est essentielle et la Conférence des députés des RUP est devenue en moins d’un an un interlocuteur reconnu des institutions européennes.

Sur le fond, Elie Hoarau a fait remarquer que toutes les questions cruciales qui engagent l’avenir des RUP arrivaient en même temps : réforme de l’Octroi de mer et du POSEI, stratégie 2020, 5ème rapport sur la cohésion, négociation des APE, réforme de la PAC et discussions sur les nouvelles perspectives financières. Sans oublier bien sûr à l’horizon 2013-2014 la réforme de l’OCM-Sucre, et pour ce qui concerne les PTOM, la rediscussion de leur statut d’association.

Autant de questions abordées en détail et qui ont fait l’objet d’échanges entre le député européen et les sénateurs. Pour Elie Hoarau, ces rendez-vous doivent être préparés ensemble. Le député n’a pas caché qu’ils sont abordés dans un contexte difficile marqué par une crise financière sans précédent et un contexte budgétaire européen qui, à l’évidence, pèsera sur les choix et le contenu même des réformes.

L’Europe a besoin des RUP

Dans ce contexte, il est, pour Elie Hoarau, plus que jamais nécessaire de faire prendre conscience en Europe que les investissements dans les RUP ne sont pas seulement l’expression d’une solidarité européenne, ni même la mise en œuvre d’une simple politique de rattrapage, mais au bénéfice de l’ensemble de l’Union européenne. L’Europe a besoin des RUP dans bien des domaines clés pour son avenir et son maintien en tant que puissance. Qu’il s’agisse de la politique spatiale, de la politique maritime, de l’exploration et l’exploitation durable des océans, de la sauvegarde de la biodiversité, de l’observation des changements climatiques et de l’enjeu important de la diversité culturelle, l’Outre-mer est aux avant-postes. Elie Hoarau a, à cet égard, regretté que la stratégie 2020 de l’Union fasse l’impasse sur cet apport des RUP à l’Union européenne.

Le député a conclu son exposé en insistant sur la nécessité de sonner un nouveau souffle à l’article 349 du Traité de Lisbonne, qui est la pierre cardinale qui permet un traitement différencié des RUP. Pour Elie Hoarau, il faut être particulièrement vigilant quant aux risques d’une fragilisation, dans son application, de cet article.

Le secrétariat du Député européen


Vie de nos sections

Ensemble, comment mener le débat avec nos adhérents(es) et la population. Quelles perspectives pour 2012, en renforçant notre Parti par une campagne dynamique des adhésions.

Programme des réunions de cellules pour le mois de juillet 2011

• Section de La Possession
Lundi 4 juillet à 17h00 : Dos D’Ane - Pichette - Rivière des Galets

• Section du Tampon
Vendredi 1er juillet à 17h00 : chez Benoit Blard (75 chemin Champcourt)
Vendredi 08 juillet à 17h00 : chez Niobé Paul (Dassy)
Vendredi 15 juillet à 17h00 : chez Fruteau Etienne (Plaine des Cafres)

Mercredi 13 juillet à 14h00 : Assemblée générale de la section - chez Jeannot Tacher (chemin Portail 3 Mares)

Tous les mardis à 17h30 : réunion du bureau de section


Kanalreunion.com