Actualités

"L’Express" rend hommage à Paul Vergès

Publication d’un numéro spécial "Elections régionales"

Témoignages.re / 2 mars 2010

Dans son dernier numéro, "L’Express" consacre un dossier de 16 pages aux élections à La Réunion. Ce dossier est centré sur Paul Vergès. Ce dernier est décrit comme un homme politique, un homme d’idées, un homme de rassemblement et d’unité familiale. "L’Express" rend hommage à un « visionnaire ».

"L’Express" vient de publier un dossier spécial "Elections à La Réunion". L’hebdomadaire parisien reconnait en Paul Vergès « la figure tutélaire de La Réunion ». L’hommage fait à Paul Vergès, tête de la liste de l’Alliance, par “L’Express” démontre l’importance de l’homme politique à La Réunion et son rôle à venir.
Le journaliste de “L’Express” pointe du doigt l’âge de l’actuel président du Conseil régional : 85 ans.
Engagé dans la Force Française Libre à l’âge de 18 ans, il n’a depuis jamais cessé de lutter pour ses idées, son pays et le peuple réunionnais. De nombreux responsables politiques reconnaissent le combattant en lui.
L’âge avancé de Paul Vergès ne l’empêche pas d’être incollable sur les thèmes majeurs de La Réunion : « Croissance démographique, mondialisation des échanges, réchauffement climatique, développement durable, l’ancien sénateur énumère les chiffres et les dates, inlassable et incollable », écrit le journaliste.

Une famille unie au service de La Réunion

Laurent Decloitre retrace les parcours des enfants de Paul Vergès, dont Laurent Vergès, décédé à l’âge de 33 ans, mais qui reste encore dans les esprits. Ce père de quatre enfants (Laurent, Françoise, Pierre et Claude) est parvenu à instruire ses enfants malgré une absence de 28 mois due à la clandestinité.
La cause réunionnaise intéresse Pierre Vergès, Président de l’IRT (Ile de La Réunion Tourisme), qui a pris place sur la liste de l’Alliance pour « développer durablement La Réunion ». Françoise Vergès est chargée de mission auprès de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise (MCUR) qui vient d’obtenir l’aval de l’enquête publique, et Claude Vergès, la moins connue, est pneumologue au Panama.
Cet homme d’idées est parvenu à donner détermination et volonté à ses enfants qui, aujourd’hui, œuvrent pour La Réunion.

Ses adversaires politiques lui font honneur

A l’occasion de son enquête, "L’Express" interroge les adversaires de Paul Vergès. De Margie Sudre, Conseillère régionale, à Gilbert Annette, Premier secrétaire de la fédération départementale du PS, ils ne tarissent pas d’éloge envers ce « visionnaire ». Margie Sudre le considère comme « une personnalité éminemment intelligente ». Albert Ramassamy, ancien sénateur (PS), qualifie Paul Vergès d’homme « habile », tandis que Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général, souligne « sa vision sur le long terme. Il a su orienter La Réunion sur la construction d’un projet de développement, sans rester sur le terrain de la mandature électorale ». Cette dernière admire « son esprit d’ouverture » et le considère comme « un visionnaire, mais aussi un vrai stratège politique ».
Gilbert Annette salue « le grand progressiste qui a marqué notre époque, il a tenu un discours de résistance à la politique assimilationniste de Michel Debré et porté les grands changements sur l’identité réunionnaise, les spécificités, l’égalité sociale... ».
De tels compliments venant de différents bords politiques montrent à quel point Paul Vergès a marqué l’histoire politique de La Réunion, mais continuera à la marquer avec les élections régionales à venir.
Ces 16 pages rappellent une ligne de conduite qui a toujours été celle de Paul Vergès : rassembler les Réunionnais. Le 14 mars prochain, les électeurs ne voteront pas seulement pour l’homme, mais pour ses projets et sa volonté de développer durablement La Réunion.

C.T.


Kanalreunion.com