Actualités

L’extrême droite battue partout, le PS perd d’importantes régions

Elections en France

Témoignages.re / 14 décembre 2015

En France, la participation a connu un sursaut important. Il a essentiellement profité aux candidats républicains les mieux placés pour battre l’extrême droite. Dans le Nord et en PACA, les Le Pen obtiennent un résultat bien loin de leur attente. Le désistement du PS dans ces deux régions a permis à un parti républicain de l’emporter haut la main, alors que leur maintien aurait donné la présidence de deux régions à l’extrême droite. La droite dirigera 7 régions dont Île-de-France, contre 5 pour le PS.

JPEG - 16.6 ko
En bleu, les régions gagnées par la droite, en rose, celle qui seront dirigées par le PS.

Hier en France, l’extrême droite n’est pas passée. Loin devant au premier tour dans le Nord-Picardie et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le parti des Le Pen est sévèrement battu au second tour. Le sursaut de la participation ne lui a pas profité. Dans le Nord, la chef du FN recueille 42 % contre 58 % à la liste Les Républicains soutenue également par les progressistes. En PACA, la députée FN plafonne à 45 % tandis que la liste Les Républicains remporte 55 % des voix. Le candidat de l’opposition parlementaire avait le soutien du gouvernement. Dans ces deux régions, les deux listes conduites par le PS se sont retirées pour faire barrage à l’extrême droite.

En Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine, l’extrême droite était arrivée en tête au premier tour et pensait pouvoir l’emporter. La tête de liste socialiste avait refusé de se retirer. Il s’est donc maintenu sans aucun soutien de son parti et du gouvernement. La direction du PS et le Premier ministre ont en effet appelé à voter pour la liste Les Républicains. C’est cette dernière qui a gagné cette triangulaire, avec 47 % des voix, contre 36 % au vice-président du FN, et 17 % pour le socialiste dissident.

En dehors de ces trois régions où la droite était la représentante du front républicain, elle remporte 4 autres régions, tandis que le PS en coalition avec des alliés en gagne 5. Le gouvernement perd aussi un soutien avec la défaite du président sortant de l’Assemblée de Corse.

Les régions les plus importantes à la droite

Avant le scrutin, le PS détenait toutes les présidences de Région de France sauf une. Sur les 13 issues de la réforme territoriale, il n’en aura donc que 5. Le parti qui dirige le gouvernement a donc vu la direction des deux régions les plus importantes lui échapper : Île-de-France qu’il détenait depuis 1998 et Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’est retiré après le premier tour de deux autres grandes régions : Nord et PACA. Le PS ne garde des positions de pouvoir que dans le Sud et l’Ouest, avec Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Centre et Bretagne. Il gagne de justesse Bourgogne-Franche-Comté.

Les Régions les plus importantes sur le plan économique sont donc dans les mains de la droite. Dans le Nord et en PACA, ainsi que à un degré moindre dans le Grand Est, la victoire de la droite est due à la mobilisation d’un front républicain pour faire barrage à l’extrême droite. Les nouvelles majorités tiendront-elles compte de cette donnée ?


Kanalreunion.com