Actualités

L’identité et la culture, piliers de toute société

L’Alliance se structure

Céline Tabou / 25 janvier 2011

Lors de son allocution à la réunion de l’Alliance le samedi 22 janvier, Paul Vergès a expliqué l’importance de conserver notre identité culturelle. La Réunion est riche par sa diversité culturelle et religieuse, « vous ne trouverez pas ailleurs d’autres pays qui acceptent autant de religions et cultures différentes ».

Le développement durable de La Réunion passe par la reconnaissance de sa culture sous toutes ses formes, et de l’identité réunionnaise. Le but connu et reconnu de la Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise est de faire connaître aux Réunionnais toutes les richesses culturelles qui ont fait la “Culture réunionnaise” telle qu’elle est aujourd’hui, et telle qu’elle évoluera dans le temps.

Les Réunionnais acteurs de leur développement

La langue créole est la langue régionale la plus utilisée de France. En effet, en comparaison avec l’Occitanie, peu d’entre eux parlent l’occitan. Alors qu’à La Réunion, « nous avons près de 800.000 habitants qui parlent le créole ». Il ne s’agit pas alors de minimiser la culture réunionnaise, sous couvert d’assimilation et d’intégration française.
« La Réunion est un exemple de synthèse de différentes cultures et religions, celles-ci sont toutes traitées sur un pied d’égalité. Les Réunionnais sont fiers d’être porteurs de valeurs culturelles et religieuses enrichissantes », a expliqué Paul Vergès. Et chacun à leur manière, les Réunionnais contribuent, chaque jour, à la reconnaissance de la culture réunionnaise.
Les débats et les propositions qui seront réalisés autour de l’atelier sur la culture et l’identité réunionnaises permettront à tous les Réunionnais de contribuer à la réalisation du projet de développement durable, afin de « faire connaitre, (de) se réapproprier et d’assumer l’Histoire » de La Réunion.

La volonté de construire ensemble l’avenir

Face à l’accroissement des recherches sur l’identité réunionnaise, les intellectuels et les créateurs tentent d’approfondir la connaissance de l’histoire de La Réunion et de la culture réunionnaise, afin de renforcer la cohésion sociale et donner une base solide au développement durable de l’île.
Comme l’a expliqué le président de l’Alliance, La Réunion a « la chance, du fait des conditions mêmes de la formation du peuple réunionnais, d’être patriote sans être chauvin », c’est-à-dire d’avoir une société ouverte et capable d’intégrer toutes les religions et cultures du monde. A terme, La Réunion pourra devenir l’exemple même d’une « société mondiale » sur un territoire de plus de 2.500 km carrés.

Céline Tabou


Kanalreunion.com