Actualités

L’importance des deux autres meetings du P.C.R., ce mercredi à Saint-André et le jeudi 22 à Saint-Pierre

Après le beau rassemblement de jeudi dernier au Port

LB / 12 août 2013

Beaucoup de militantes et militants communistes réunionnais ayant participé au meeting de jeudi dernier dans la grande salle du Cœur-Saignant au Port nous ont fait part de leur satisfaction de la belle réussite de cette rencontre et notamment du message exprimé par les dirigeants du Parti à nos compatriotes. Tout cela montre à quel point le parti de la reconstruction est redevenu après son 8ème Congrès le parti de l’action et du rassemblement du peuple réunionnais pour sa libération. D’où l’importance des deux prochains grands rendez-vous programmés par le Parti cette semaine et la semaine prochaine, notamment compte tenu des échéances à venir.

JPEG - 100.6 ko
Jeudi soir, succès pour le meeting du Port avec notamment Claude Hoarau, Alain Gravina, Ary Yee Chong Tchi Kan et Elie Hoarau.

Outre la qualité de l’animation du meeting au Port par Firose Gador et l’ambiance chaleureuse qui a marqué ce rassemblement, on peut retenir plusieurs idées très importantes émises par les divers intervenants. Par exemple, Jean-Yves Langenier a rappelé avec raison que nous devons être conscients de « l’héritage des luttes menées par les camarades depuis plusieurs générations en cultivant toujours les mêmes valeurs au service du peuple réunionnais ».

Pour le maire du Port, compte tenu de la situation dans le pays, en France et dans le monde, « l’urgence, c’est le changement profond de politique à mettre en œuvre à La Réunion » et « les propositions du PCR sont plus que jamais le socle des batailles à venir ». D’où « la responsabilité historique du Parti pour mener ce combat » , a conclu Jean-Yves Langenier.

« Un effort collectif et mutualisé »

Ensuite, c’est Henry Hippolyte qui a pris le relai en déclarant notamment : « Nou lé kapab an sorte anou si nou mète la min ansanm ». C’est pourquoi il a plaidé en faveur de contacts et de liens étroits à renforcer en particulier avec les organisations associatives et syndicales qui se battent contre la pauvreté et pour une société équitable.

Pour Loulou, « il est indispensable de coordonner des projets pour construire par exemple une économie sociale et solidaire ; cet effort collectif et mutualisé est le principal moyen de s’en sortir ». D’où la nécessité également de « voir ensemble comment, dans le cadre de la nouvelle décentralisation, doter nos collectivités réunionnaises des pouvoirs et des moyens d’assumer leurs responsabilités » , a déclaré celui qui est fortement espéré être le futur maire du Port.

« Seuls les Réunionnais peuvent décider »

Quand Maurice Gironcel a pris la parole, il a exposé de façon très précise six propositions d’urgence du P.C.R. pour résoudre les problèmes du pays. Le secrétaire général du Parti a également rappelé que « notre combat prioritaire est pour les plus pauvres » et précisé que « nos propositions ne sont ni à prendre, ni à laisser, mais à débattre ».

Un autre secrétaire général du P.C.R., Yvan Dejean, a plaidé dans le même sens en mettant l’accent sur la question de la gouvernance démocratique réunionnaise à mettre en œuvre à La Réunion. « Seuls les Réunionnais peuvent décider ce qui est bon pour leur pays ; c’est à eux d’appliquer leurs solutions. Pour cela, il faut l’entente la plus large possible sur des propositions partagées pour vraiment changer de politique », a déclaré Yvan Dejean.

« L’heure de la responsabilité a sonné »

Pour ce porte-parole du Parti, afin de « faire face à nos détracteurs et aux diviseurs du peuple réunionnais, les communistes doivent cultiver le respect des uns et des autres, les discussions fraternelles et l’unité d’action, car la question essentielle est : kosa nou fé ansanm ? Travaillons donc dans la franchise et la solidarité pour faire respecter les droits de tous nos compatriotes, surtout les plus pauvres ».

Cette « union pour un nouveau contrat social entre Réunionnais » soutenue par Yvan Dejean a été défendue dans la résolution finale du meeting présentée par Thérèse Rica et adoptée à l’unanimité par les participants au meeting. Et comme « l’heure de la responsabilité a sonné » , ils seront nombreux à se retrouver aux deux prochains meetings : le mercredi 14 août à Saint-André et le jeudi 22 août à Saint-Pierre.

L. B.

Rassemblement du PCR à Saint-André

Après son 8ème Congrès, le PCR a décidé d’organiser dans l’île plusieurs réunions d’information sur la situation politique, sociale et économique, et par la même occasion, populariser les propositions du Parti. Ces réunions très importantes précèdent la venue prochaine dans l’île de F. Chérèque, missionné par le gouvernement, et celle attendue du Président Hollande prévue en octobre ou novembre prochain.

Après la réunion organisée jeudi dernier au Port, le second rassemblement qui se déroulera ce mercredi 14 août à Saint-André, au Chemin de l’Etang, chez Ponapin, aura incontestablement un caractère particulier, compte tenu du contexte politique saint-andréen découlant de la trahison du maire Eric Fruteau et sa fuite au PLR (où, semblerait-il, son comportement commence à agacer sérieusement Dame Bello !). Ce rassemblement aura une résonnance d’autant plus particulière que la nouvelle Section PCR qui s’active a manifesté sa volonté d’être présente aux municipales de mars 2014, et ne compte pas jouer les seconds rôles.

A ce sujet, le modeste militant que je suis appelle dès à présent à un large rassemblement pour qu’en mars 2014, la mairie qui a été volée en mars 1983 à Laurent Vergès et au PCR par JP Virapoullé, puis récemment par Eric Fruteau qui l’a offerte au PLR, soit véritablement libérée et rendue au peuple de Saint-André qui aspire à un réel changement. La victoire est à notre portée.

Paul

Saint-André


Kanalreunion.com