Actualités

« L’inévitable rupture historique pour accueillir un million de Réunionnais » 

Cycle de conférence "21 octobre 1945 : Le jour où les Réunionnais ont changé leur destin !"

Témoignages.re / 17 octobre 2012

Dans le cadre du cycle de conférences « 21 octobre 1945 : Le jour où les Réunionnais ont changé leur destin ! », Ary Yee-Chong-Tchi-Kan auteur du livre "Réconciliation et fraternité" donnera une conférence sur le thème de "L’inévitable rupture historique pour accueillir un million de Réunionnais" le samedi 20 octobre à 14 h, au Village Corail (ex-VVF) de l’Ermitage. Voici la présentation de cet événement

En ce début de l’année 1945, les forces alliées dans le monde s’acheminent vers la victoire. La France meurtrie doit se reconstruire et réinstaller ses institutions démocratiques. La population est appelée aux urnes pour désigner ses représentants à la base : Communes et Conseil général. Les femmes votent pour la première fois.

Le 21 octobre 1945, la population est appelée à désigner les Députés qui siègeront à l’Assemblée constituante. 2 sièges sont à pourvoir à La Réunion.

Même si La Réunion est loin des territoires où la guerre fait rage, elle subit les contrecoups. Les transports maritimes sont coupés. Elle va connaître 2 années de blocus naval qui vont entrainer la ruine de l’économie et installer la population dans une extrême misère.
C’est dans ce contexte que le CRADS (Comité Républicain d’Action Démocratique et Sociale) est né sous l’impulsion d’hommes et de femmes de bonne volonté. Son objectif est de participer aux élections. Son programme est d’abolir le statut colonial et d’obtenir l’application des lois sociales françaises, en érigeant La Réunion en Département.
En ce jour du 21 octobre 1945, la population donne la victoire aux candidats du CRADS : Raymond Vergès et Léon de Lépervenche. 

Par ce vote, nos aînés vont changer le cours de l’Histoire de La Réunion.
 

C’est en travaillant sur l’écriture du livre "Réconciliation et Fraternité" que cette date du 21 octobre 1945 m’est apparue comme « une rupture historique » qui allait ouvrir les portes d’une transition démocratique, réunionnaise, à ce jour, inachevée. 
70 ans après, La Réunion s’apprête à accueillir un million d’habitants dans un monde qui en comptera 8 milliards. La conscience évolue vers une nouvelle ère de responsabilité qui reposent sur la notion du « bien commun planétaire » et du « bien commun réunionnais ». De nouveaux Droits Fondamentaux sont donc à conquérir.
A la veille de célébrer les 350 ans du peuplement de La Réunion, il apparaît de plus en plus certain que, comme en 1945, la situation actuelle appelle à une rupture historique, plus importante que le 20 décembre 1848 et le 19 mars 1946.
La Conférence intitulée : "L’inévitable rupture historique pour accueillir un million de Réunionnais" vise : 
- à rendre hommage à nos aînés,
- à comprendre les enjeux actuels,
- à construire la Fraternité Réunionnaise.

Information : www.reconciliationetfraternite.re ou 0692 255 756.


Kanalreunion.com