Actualités

L’UMP assurée de perdre au second tour

Elections régionales en France

Témoignages.re / 15 mars 2010

Dans toutes les Régions où elle est dans l’opposition, l’UMP est largement distancée. La seule incertitude de dimanche prochain est de savoir si le parti du gouvernement arrivera à conserver les deux Régions qu’il dirige en coalition.

Alors qu’elle espérait dépasser les 30% des voix au premier tour, l’UMP ne totalise, selon les différents instituts de sondage à 20 heures, que de 26% des voix, au niveau national, à 29%. Pire, elle resterait derrière le PS, (29,1% pour le PS contre 27,3% pour l’UMP, selon Opinionway). Un résultat qui traduit non seulement la désaffection des électeurs de Droite, mais surtout un vote sanction contre la casse sociale imposée par le gouvernement.
Si les prévisions des sondeurs se confirment, l’opposition peut donc crier victoire en ce premier tour des Régionales. D’autant plus qu’arrivée en tête, elle peut compter sur la dynamique du deuxième tour.
Autre enseignement du scrutin en France, le Front National qui passe la barre des 10% quand il était crédité par les sondages ces derniers mois, au niveau national, de 9% des voix.
Europe Écologie confirme son ancrage après son score important des Européennes. Avec plus de 13% des voix, le mouvement devient la 3ème force politique française.
Au deuxième tour, l’UMP ne pourrait rassembler que 32% des électeurs, selon les sondeurs, contre d’ores et déjà 48% pour les majorités sortantes des Régions.
Cela dit, même si l’opposition a souri hier soir, l’abstention a atteint un record. Avec 52%, voire 52,50% de taux d’abstention, selon les instituts de sondage, c’est bien plus qu’en 1998.


Confirmer « l’excellent premier tour »

Le député PS et ancien Premier ministre Laurent Fabius a appelé dimanche sur France 2 « au rassemblement » pour confirmer « l’excellent premier tour » des Régionales.
Marie-George Buffet (PCF) évoque une « sanction très claire » de la Droite, et la nécessité d’un rassemblement de la Gauche au second tour.
Le député (PS) Claude Bartolone a appelé les électeurs de Gauche à se mobiliser au second tour pour « empêcher la Droite de disqualifier ce vote ».
A l’inverse, Christine Boutin, présidente du Parti Chrétien Démocrate (PCD), allié électoral de l’UMP pour les Régionales, a déclaré que l’abstention « semble plutôt dans notre camp » et que « c’est une alerte pour la Droite ». « Ce n’est pas un vote sanction parce que les Français n’ont pas massivement voté, mais c’est une alerte pour le deuxième tour pour la Droite », a-t-elle conclu.


Kanalreunion.com