Actualités

L’UMP s’écroule : moins de 16%

Élections en France

Témoignages.re / 21 mars 2011

À 14 mois de la présidentielle, l’UMP est au plus bas avec moins de 16% des voix. Le PS arrive en tête avec 25% des voix.

Selon les résultats provisoires du ministère de l’Intérieur, le PS a obtenu 24,88% des voix, l’UMP 15,75% et le FN 14,22% au premier tour des élections cantonales dimanche. Les candidats Divers droite recueillent 11,71% des voix, le Front de Gauche 8% et Europe Ecologie-Les Verts 7,3%. En sièges, le PS est en tête avec 95 élus, suivi de l’UMP (55), les Divers droite (41), les Divers gauche (32), les centristes (18), les communistes (16), les radicaux de gauche (12) et le Parti de gauche (1).
Le taux de participation a atteint 44%.
C’est donc un recul considérable de l’UMP, manifestement les électeurs ont sanctionné la politique du gouvernement. Ce dernier avait pourtant tenté de jouer sur les plates-bandes de l’extrême droite en faisant peur aux électeurs avec les questions liées à l’immigration ou l’insécurité. Le but n’est pas atteint car l’UMP est talonnée par l’extrême droite.
Rarement un parti au pouvoir n’a enregistré une telle défaite, mais elle est logique. Le peuple a décidé de s’exprimer contre la politique de casse sociale.
À 14 mois de la présidentielle, l’UMP est donc au plus bas.


L’UMP refuse le Front républicain contre l’extrême droite

En 2002, tous les partis progressistes avaient appelé à faire barrage au Front national au second tour de la présidentielle, et donc à voter pour l’UMP. Cette fois-ci, l’UMP est décidé à maintenir ses candidats partout où c’est possible et donne le libre choix à ses électeurs.


Kanalreunion.com