Actualités

L’Union renforcée par deux mois de combats communs

Premier meeting de la liste Pour une Réunion nouvelle demain à Saint-Joseph

Témoignages.re / 14 novembre 2015

Demain, le meeting de Saint-Joseph marquera le lancement de la campagne de la liste Pour une Réunion nouvelle, émanation de l’Union des Forces de Progrès pour le développement et l’égalité. Au cours de ces deux derniers mois, l’union a creusé son sillon, retour sur quelques dates importantes.

JPEG - 79.5 ko
27 août 2015, lors du premier meeting unitaire à Sainte-Suzanne.

Le 28 août, le Conseil politique du PCR avait lancé un appel au rassemblement en mettant quelques points en avant, sur la base d’une analyse de la situation et des perspectives.

C’était tout d’abord la réponse à l’urgence sociale (emplois, logements, pouvoir d’achat, illettrisme, services à la personne et à l’environnement) et la lutte contre les inégalités.

C’était ensuite l’avenir de la filière canne-sucre et plus généralement de l’agriculture.
Des mesures de précaution et d’adaptation face aux effets du changement climatique étaient également citées.

Figurait aussi dans les propositions, une nouvelle politique des transports avec un réseau ferré.
Un axe du programme pourrait être la participation à l’élaboration du projet de loi sur l’égalité réelle telle que souhaitée par le président de la République, pour un développement durable, solidaire et respectueux de l’environnement.
Une politique de co-développement avec les pays voisins était également évoquée.
Pour la composition de la liste, aucun groupe ne pouvait exercer une hégémonie sur les autres.
Le PCR proposait que la mise en œuvre de ce programme serait soutenue par un Comité de parrainage, ouvert à des personnes qui ne souhaitent pas être élues, mais qui veulent participer à la construction de l’avenir de leur pays.

L’union pour 20 ans

Le 5 septembre dernier, le PCR annonçait que Patrick Lebreton, président du Mouvement Progrès, avait répondu à l’appel. Le Parti communiste réunionnais n’est donc plus la seule organisation politique à œuvrer à la prise de conscience de l’importance de ces rendez-vous. Dans un courrier adressé à la direction du PCR, Patrick Lebreton indiquait son soutien aux orientations présentées de longue date par Paul Vergès, et la volonté du Progrès de s’engager dans une union sur le long terme avec le PCR pour relever les défis qui attendent La Réunion. Dans cette optique, Patrick Lebreton a proposé que Paul Vergès préside le Comité de Parrainage, lieu de réflexion et de débat des -Réunionnais qui veulent contribuer à la recherche de solutions.

Le lendemain 6 septembre, Patrick Lebreton annonçait officiellement qu’il acceptait de conduire la liste d’union PCR-Progrès. Les deux partis sont le noyau d’un rassemblement voué à s’élargir, comme l’ont confirmé les soutiens du PRG, du MRC et de la société civile.

Le 27 septembre a eu lieu le premier meeting unitaire à Sainte-Suzanne. Les médias ont compris le message : l’union pour 20 ans. Ces élections régionales constituent la première étape d’un cycle qui passera par l’ensemble des scrutins, afin d’avoir le plus de leviers pour changer la situation à La Réunion.

L’union élargie

Le 4 octobre, 9 sections du Parti socialiste ont rendu public leur ralliement au rassemblement des forces de Progrès.

Le 11 octobre, le second meeting unitaire s’est tenu à Saint-Louis, une commune dirigée par un maire de la plate-forme de la droite. Malgré ce contexte, le succès était au rendez-vous. L’union était donc bien ancrée.

Le 25 octobre, le rassemblement de la jeunesse rappelait que La Réunion de demain sera celle des jeunes d’aujourd’hui. Ces derniers seront des acteurs très importants de cette période de 20 ans qui doit transformer La Réunion.

Le 7 novembre, c’était la présentation de la liste à Saint-Denis. Elle tiendra son premier meeting demain, à Saint-Joseph.


Kanalreunion.com