Actualités

« L’union sans... » ou la bataille perdue de la division

Élections régionales à La Réunion

Témoignages.re / 24 août 2015

Analyse d’un événement de la campagne des élections régionales à La Réunion survenu vendredi dernier à Saint-Pierre.

Vendredi dernier, plusieurs partis municipaux et une fraction de la fédération d’un parti parisien ont organisé une conférence de presse pour lancer leur campagne aux élections régionales. Dans un média bien informé, il était écrit que « Huguette Bello fait l’union à gauche mais sans (...) ». Voilà une expression qui ne manque pas de faire sourire. Les Réunionnais méritent mieux.

En effet, les choses sont simples. Soit l’union existe, et fort justement s’appelle l’union. Soit elle n’est pas, et donc ne peut pas s’appeler l’union. Vouloir absolument utiliser l’UNION, c’est tromperie sur marchandises avariées ; certains soutiens de Bello constatent l’incapacité politique de leur icône, alors ils créent des néologismes. C’est donc « l’union sans ».

Cette appellation a au moins le mérite de clarifier les choses : la tête de liste accentue la division. Elle s’est mise en avant pour diviser le PCR. Son forfait accompli, elle se met à nouveau en avant pour diviser le PS. Pourquoi agit-elle ainsi ? Quels funestes objectifs poursuit la doyenne des Députés ? A chaque fois, elle réussit à tromper la vigilance des médias. A l’époque, elle se présentait comme la victime expiatoire du PCR.

Nous l’avons aidé à se porter à la tête d’une commune de plus de 100 000 habitants. Sitôt élue, elle s’attaque au PCR et à la direction de la Région, au lieu de s’occuper de la population. Elle ne pouvait qu’ échouer car ce n’était pas ce mandat que le PCR lui avait confié.

Cette fois, sa prestation conduit à diviser les socialistes. On peut dire que les socialistes ont des problèmes entre eux, certes, mais les attaques portées contre la ville de Saint Benoit ont été dénichées sur la page Facebook de la candidate. Si elle voulait unir elle n’aurait pas agit de cette façon.

Que faut-il encore pour ouvrir les yeux des médias ? Tenez, que devient le PLR et sa direction ? Où est son projet mainte fois annoncé dans la presse mais dont personne n’a vu 3 lignes depuis sa création. Dommage car nous aurions aimé confronter les projets politiques. Du grand rassemblement médiatisé de 2012 à Cambaie à l’assemblée générale à huis clos, en décembre 2013, c’est le vide sidéral. Elle était encore à la Mairie. Ce triste bilan a révélé son incapacité à coordonner les siens.

Un peu de modestie ne lui ferait pas de mal. Les médias devraient lui demander un peu de décence, après tout le gâchis qu’elle a installé. L’Union sans le PCR et le Progrès, souligne son échec avant de commencer. Le résultat final n’aura pas de surprise.


Kanalreunion.com