Actualités

L’urgence sociale nécessite un nouveau modèle de développement

L’Alliance se structure — 2 —

Céline Tabou / 26 janvier 2011

A l’occasion de la réunion de l’Alliance le samedi 22 janvier, Jean-Hugues Ratenon, Gilles Leperlier, et les acteurs de la société civile, comme Michel Lagourgue et Maya Césari, ont mis en avant les principales problématiques de La Réunion.

52% de la population vit sous le seuil de pauvreté, 28,9% des Réunionnais sont au chômage, 55,3% des jeunes sont sans emploi, tous ces facteurs découlent de décisions politiques qui, aujourd’hui, poussent les Réunionnais dans la misère.

Penser un nouveau système

Des solutions existent pour relancer l’activité économique de l’île, cela passe par le développement des énergies renouvelables, créatrices d’emplois, mais aussi les grands chantiers qui peuvent relancer l’économie des services et permettre à des milliers de Réunionnais de trouver un emploi.
Au-delà de cela, l’Alliance appelle tous les Réunionnais, des secteurs privé et public, à trouver un système économique viable, et mettant La Réunion sur la voie du développement durable. Penser un nouveau modèle avec la jeunesse, « on est au bord de l’explosion sociale. Tant que les jeunes seront désespérés et qu’on ne leur aura pas proposé des perspectives d’avenir, le développement ne pourra se faire sereinement », a indiqué Gilles Leperlier.
De même, face à l’aggravation sociale et économique réunionnaise, Jean-Hugues Ratenon appelle les familles démunies, « aujourd’hui encore méprisées, culpabilisées », à se lever pour proposer des solutions face à une situation « qu’ils vivent au quotidien ».

Priorité à l’emploi

L’aggravation de la crise à La Réunion exige des mesures immédiates, celles-ci concernent en premier lieu l’accès à l’emploi aux Réunionnais. « Plus aucun emploi ne doit échapper aux jeunes Réunionnais », appelle Gilles Leperlier. En effet, Maya Césari propose de faire revenir les milliers de Réunionnais qui partent à l’étranger pour qu’ils œuvrent à leur manière au développement de La Réunion, et puissent à terme revivre dans leur île.
Relancer le secteur du BTP, développer le co-développement, l’économie solidaire, faire l’état des besoins dans l’éducation sont des solutions proposées, qui peuvent permettre de développer La Réunion, tant sur le plan économique que social.
Pour pouvoir mettre en place un projet de développement, l’Alliance appelle tous les Réunionnais à faire des propositions pour faire face aux grands défis, tels que la croissance démographique, le bouleversement mondial, les changements climatiques, et un nouveau modèle économique de progrès.

Céline Tabou


Kanalreunion.com