Actualités

La bataille des idées

Tribune libre de l’Alliance

Témoignages.re / 13 août 2013

Voici le texte de la tribune libre de l’Alliance publiée dans le numéro du mois de mai du magazine de la Région.

JPEG - 58.5 ko
Dès 1998, Paul Vergès avait fixé l’objectif de l’autonomie énergétique pour notre île. Aujourd’hui, cet objectif est partagé par tous.

La Région célèbre ses 30 ans. L’occasion de voir comment ont cheminé les idées.

La Route des Tamarins : président de Région, Paul Vergès a mis tout en œuvre pour concrétiser l’idée qu’il a toujours défendue : réaliser une route de moyenne altitude autour de l’ile pour structurer l’aménagement et anticiper l’arrivée du million d’habitants. La route des Tamarins en est le premier tronçon et marque une rupture avec les 4 voies construites le long du littoral. Aujourd’hui, tout le monde se félicite de cette réalisation, fruit d’une vision et d’une volonté politique.

Le train : sous la présidence de Paul Vergès furent lancées les études pour le tram-train. Ce projet a été abandonné par Didier Robert. Aujourd’hui, tout le monde convient que le train est la seule alternative crédible au tout automobile. La Région a lancé l’étude d’un transport guidé régional. Mais aura-t-elle la capacité de le réaliser si elle engloutit tous ses moyens dans le projet aberrant de la nouvelle route du littoral ?

Les énergies renouvelables : dès 1998, Paul Vergès avait fixé l’objectif de l’autonomie énergétique pour notre île. Aujourd’hui, cet objectif est partagé par tous.

La Maison des Civilisations et de l’Unité réunionnaise : ce projet visait à la valorisation de l’identité réunionnaise. Pour des motifs politiciens, la Région l’a supprimé. Aujourd’hui, elle veut construire une maison du marronnage, du maloya et du moringue et célèbre le Maloya, classé patrimoine de l’Humanité grâce au travail de la MCUR.

La décentralisation : durant des décennies, ceux qui demandaient plus de responsabilités locales étaient des « séparatistes » ! Ceux qui plaidaient pour la coopération régionale étaient des « adversaires » de la France ! Ceux qui défendaient la préférence régionale étaient contre la citoyenneté ! Aujourd’hui, tout le monde réclame plus de compétences pour La Réunion. C’est l’enjeu de l’acte 3 de la Décentralisation.

Lorsque des idées sont justes, elles triomphent toujours.


Kanalreunion.com