Actualités

La candidature naturelle d’un élu ancré dans son territoire

Eric Fruteau et Monique Tacoun dans la 5ème circonscription

Témoignages.re / 22 mai 2012

A l’occasion de l’ouverture officielle de la campagne des législatives, Eric Fruteau et sa suppléante Monique Tacoun ont tenu à rappeler les raisons de leur candidature et poser le cadre de la campagne qu’ils souhaitent mener.

Eric Fruteau a souligné que sa candidature résulte de l’action d’un élu ancré dans son territoire. Elle est donc naturelle.
Monique Tacoun, de par sa profession d’enseignante, situe son engagement au cœur même des souffrances des familles victimes d’une situation sociale qui s’aggrave.
Eric Fruteau a illustré son ancrage sur le territoire par plusieurs actions ou prises de position.
Tout d’abord, il a rappelé son intervention pour la prolongation de la Zone Franche Urbaine, tout comme celle pour l’excellence rurale. De même il a mis en avant la nécessité d’une mobilisation des fonds européens pour traiter la problématique de l’assainissement pluvial. Dans le même esprit, Il a souligné son combat pour défendre l’octroi de mer ou encore le maintien du RSMA dans le cirque de Salazie.
Quelques exemples chiffrés attestent aussi de son engagement pour trouver des solutions multiples pour le développement du territoire : 3 millions d’euros pour les espaces naturels sensibles et les forêts de l’Est (Sainte-Marguerite, Dioré, Bois blanc, Libéria...), 8 millions d’euros pour les projets de STEP et d’eau potable pour les 6 communes de l’Est, 3 millions d’euros pour soutenir les projets d’investissement communaux, 3 millions d’euros pour le logement social.

Un élu pragmatique et un engagement concret au service de la population

L’élu de Saint-André a rappelé que sa candidature découle d’un travail militant de nombreuses années pour défendre les grandes causes sociales de la Réunion telles que la bataille pour un plan de rattrapage dans l’éducation nationale, contre la vie chère, contre le désengagement de l’Etat, contre la TVA sociale, contre les violences faites aux femmes… pour l’égalité sociale et l’alignement du RMI.
Son engagement militant, ses valeurs, ses convictions constituent pour lui les « zarboutan » de sa campagne. Son projet émane du terrain. Le candidat a rappelé qu’il souhaitait défendre une politique de justice sociale. Il souhaite se positionner en soutien critique de la future majorité présidentielle. Pour La Réunion, vu l’ampleur de la situation il est nécessaire de procéder à un « changement de braquet » pour un véritable projet réunionnais de développement durable, solidaire et adapté. Eric Fruteau a réaffirmé qu’il serait un député de terrain à l’écoute de la population.
Enfin, Eric Fruteau et Monique Tacoun ont précisé la méthode de leur campagne, une campagne d’explications, une campagne basée sur l’éthique, le respect des candidats, des électeurs, de la population. Il lance aussi un appel pour le respect d’une charte de propreté et la lutte contre l’affichage sauvage.
Pour faire le changement et porter une nouvelle voix pour l’Est, Saint-Philippe et La Réunion, Eric Fruteau et Monique Tacoun donnent rendez-vous à la population de la 5e circonscription, le vendredi 25 mai pour un grand meeting à Beauvallon Saint-Benoît à partir de 17H30.


Kanalreunion.com