Actualités

La Commission européenne invitée à contribuer à la lutte contre la "Françafrique"

Décolonisation

Témoignages.re / 8 décembre 2011

Le promoteur de la campagne pour le procès de la "Françafrique", Lanciné Camara, a rencontré à Bruxelles le président de la Commission de l’Union européenne, José Manuel Barroso, pour demander l’aide de son institution dans la neutralisation du système opaque des relations entre la France et ses anciennes colonies d’Afrique francophone plus connu sous le non de "Françafrique".

« M. Barroso a été très sensible aux arguments que nous avons développés à cette occasion. Il nous a donné de sages conseils pour la poursuite de notre mobilisation et nous a assuré qu’il abordera la question avec le président Sarkozy », a déclaré, ce mercredi, à la PANA, à Paris, Lanciné Camara, initiateur du Collectif des humanistes pour le procès de la Françafrique.
L’entretien entre le président de la Commission de l’UE et M. Camara fait suite à un état des lieux sur les crises en Afrique qui lui a été adressé par courrier postal par les promoteurs de la campagne pour le procès de la "Françafrique".
« Nous avons sensibilisé M. Barroso sur les conséquences néfastes de la "Françafrique" sur le développement de l’Afrique. Tant que ce système perdurera, l’aide de l’UE n’aura aucune retombée positive sur le développement de l’Afrique ; il en a pris la mesure à l’issue de notre entrevue », a ajouté l’initiateur de la campagne contre la "Françafrique".

Le chef d’état-major de l’armée française en Libye

Le ministre libyen de la Défense, Oussama Al-Jalouly, s’est entretenu lundi soir à Tripoli avec le chef d’état-major des forces armées françaises, Edward Guebo, actuellement en visite en Libye.
La rencontre entre MM. Al-Jalouly et Guebo a porté principalement sur l’examen des moyens de promotion des perspectives de la coopération entre Tripoli et Paris dans le domaine militaire, selon l’Agence de presse libyenne (Libyan News Agency).


Kanalreunion.com