Actualités

La complicité démontrée entre Huguette Bello et l’animatrice du débat

Nouvelle manœuvre frauduleuse à trois jours du scrutin

Témoignages.re / 7 juin 2012

Très mal à l’aise sur le plateau hier, Huguette Bello a manifestement bénéficié d’un traitement de faveur de la part de l’animatrice de Réunion Première, qui s’est chargée elle-même de prendre le relais de la candidate anti-PCR pour tenter de déstabiliser Jean-Yves Langenier

Manifestement hier, l’animatrice du débat est sortie quelque peu de son rôle, en prenant le relais d’une Huguette Bello manifestement très mal à l’aise et qui avait du mal à se contenir. En effet, l’animatrice a posé trois questions très surprenantes à Jean-Yves Langenier.
Tout d’abord, elle lui a demandé d’expliquer la décision prise par Huguette Bello de quitter le PCR, mais sans interroger Huguette Bello sur ce qui l’a amenée à refuser d’être candidate dans la 7e circonscription.
Jean-Yves Langenier dut ensuite faire le bilan de la députée sortante. Pourquoi ne pas demander cela à celle qui est députée depuis 15 ans grâce au PCR et qui est désormais l’adversaire de ceux qui l’ont fait élire ?
Enfin, c’est à Jean-Yves Langenier que l’animatrice demande s’il est pour une loi-cadre contre les violences intrafamiliales. Huguette Bello n’était pas questionnée sur son incapacité à faire aboutir cette loi au cours de ses 15 années passées à l’Assemblée nationale.
De plus, Jean-Yves Langenier n’a pas pu conclure, l’animatrice lui a coupé la parole.
Voilà qui démontre amplement la complicité entre Huguette Bello et l’animatrice de Réunion Première. Après la transformation d’un sondage sur 272 personnes donnant 50 points d’avance à la candidate anti-PCR dès le premier tour en un outil de désinformation de l’opinion, les conservateurs ne lésinent pas sur les moyens pour tenter de frauder dimanche prochain.


Kanalreunion.com