Actualités

La défaite de la trahison à Saint-Paul

Evénement politique des municipales à La Réunion

Céline Tabou / 5 avril 2014

A l’occasion d’une conférence presse, vendredi 4 avril, à l’Espace Citoyen de Saint-Paul, Ary Yée Chong Tchi Kan et Pierre Thiebault sont revenus sur les résultats électoraux et politiques de la campagne des municipales de mars et les objectifs à venir de la section.

JPEG - 23.1 ko
Pierre Thiébaut et Ary Yée Chong Tchi Kan.

Une « mission (électorale, ndlr) confiée par le Parti Communiste Réunionnais » a indiqué Ary Yée Chong Tchi Kan, qui dès 2012 a « recréé une section, participé aux instances du parti et mit en place des les activités nécessaires ». Une mission menée à terme qui met en exergue plusieurs points et notamment « la trahison » d’Huguette Bello à Saint-Paul. Conduite à la mairie en 2008 avec les voix du PCR, cette dernière a depuis pris ses distances en raison de « divergences » avec la direction du parti.

Trahison contre divergence d’opinion

« Quand une personne est élue avec les voix du parti, puis utilise son mandat pour combattre le PCR et viser à sa destruction : c’est de la trahison », a expliqué Ary Yée Chong Tchi Kan. Pour ce dernier, « c’est un manque d’honnêteté vis à vis du peuple et des dirigeants qui ont fait confiance. Mais c’est surtout un manque de courage de ne pas remettre en jeu le mandat, quand on n’est plus en accord avec le parti ».
« J’insiste sur cette définition, parce que dans une société qui porte encore les stigmates de l’esclavage, où le maitre récompense les traitres, on peut pas dire que la trahison est une valeur », a déploré l’ancienne tête de liste du PCR aux municipales. Ce dernier a également ajouté que « la trahison n’a rien avoir avec la divergence au niveau des idées. Parce que la divergence des idées est normale, cela appelle au débat, et c’est alors le débat qui tranche. Quelqu’un qui n’a pas les mêmes idées que toi, c’est respectable, mais ce n’est pas une trahison ».

Une population abandonnée

Ce dernier a expliqué qu’en arrivant à Saint-Paul, « ma première réaction a été de donner un sens à l’action de la reconstruction », à travers notamment des objectifs parce qu’il a fallu « donner du sens à la reconstruction et faire un état des lieux de la situation ». Ce bilan se traduit en quatre points. En premier lieu, « la mairie de Saint-Paul, depuis 1959 (année de création du PCR, ndlr) a toujours été utilisée pour combattre le PCR et non pour s’occuper des préoccupations de la population ».
Ensuite, « les choix idéologiques de la politique communale » ont été dénoncés par la section du PCR de Saint-Paul, entre autre parce que « les jeunes et les pauvres ont été abandonnés contrairement aux engagements pris en 2008 ». Et enfin, « l’assèchement du plan d’eau de la ville, le sous développement des Hauts et la suppression du projet d’hippodrome », sont là des points essentiels du manque de volonté politique sur Saint-Paul, a expliqué Ary Yée Chong Tchi Kan.

Face à un tel contexte, « l’objectif était d’aider les pauvres à s’organiser et à être acteurs de la société », a-t-il expliqué. Des actions menées depuis 2012 pour le Comité de l’Appel de l’Ermitage pour l’abolition de l’extrême pauvreté, mais aussi la publication du Code Noir par l’association de Promotion du Génie Collectif Réunionnais, la revendication d’une mise à plat de la fiscalité à Saint-Paul et à La Réunion par l’association des contribuables et enfin le partage des pouvoirs avec la création de trois communes.

Une campagne commune

Investi par Pierre Thiebault (PCR), Raïssa Noël et Frédérique Técher (Appel de l’Ermitage) et Gilmée Vochré (Conseil Municipal des Pauvres) lors de cette élection, l’ex-candidat a tenu à faire passer un message à la population : « un élu est au service du peuple et de son parti et non le contraire ». « Ce n’était pas une candidature personnelle mais portée par l’intérêt de ceux avec qui ont travaillé depuis 2012 » a indiqué ce dernier.

Un point d’orgue a cette campagne le travail en commune. Un travail qui aura donné des résultats électoraux faibles mais justifiés. « 94% des voix se sont concentrées entre deux personnes, 6% ont été pour les cinq autres listes. Il y a eu la peur d’une défaite, qui a poussé l’électorat à voter utile dès le premier tour ». Un vote utile confirmé au second tour avec la perte pour Huguette Bello de la commune, avec 46,41% des voix, contre 53,59% pour Joseph Sinimalé.

Une « victoire politique »

Une perte électorale pour le PCR, mais une « victoire politique ». D’un point de vue politique, « c’est la défaite de la trahison » d’Huguette Bello à Saint-Paul, auprès du Parti Communiste Réunionnais, « c’est là que se mesure l’importance politique, du poids électoral dérisoire qu’ on a eu avec 1,51%. Si on avait été dans le cas de l’union comme en 2008, il n’y aurait eu aucun problème, la victoire était assurée dès le premier tour ». Cependant « la division a obligé à la reconstruction et à aller à la bataille » municipale.

Les 600 voix obtenues « même si c’est dérisoire, auraient fait la différence. Raison pour laquelle nous disons que la trahison se paie par une défaite », a affirmé Ary Yée Chong Tchi Kan. « Mme Bello devrait réfléchir sur elle même, comment une semaine avant le premier tour, un sondage l’a créditée de 62% et 78% de a population disait qu’elle sera élue » a indiqué ce dernier. « Comment a-t-elle été battue ? » pose donc le secrétaire général du PCR. Une question restée sans réponse car « elle ne l’explique pas, ou du moins, elle ne veut pas l’expliquer, parce que cela l’oblige à faire son auto-critique ».

Une défaite assurée dès janvier

« Il est facile de chercher des poux dans la tête des autres et de se faire passer pour une victime », mais preuve à l’appui Ary Yée Chong Tchi Kan, apporte une information révélant la défaite annoncée de la gauche à Saint-Paul. Dans le numéro 21.348 du 30 janvier 2014, de L’Humanité Dimanche, une carte de la République mettait en avant les villes pouvant basculer de gauche à droite. Seule Saint-Paul apparait sur cette carte, « les prospectives faites à La Réunion et surtout à Saint-Paul montrent ce basculement, mais pas à Saint Denis, qui ne change pas ».

« L’Agence France Presse fait cette projection et la publie dans L’Humanité Dimanche » alors que « tout le monde pensait que Saint Denis allait basculer ». Alors « pourquoi est ce qu’Huguette Bello ne s’explique pas la dessus ? ». « Elle se place toujours en victime alors qu’elle est responsable de ce qui s’est passé. Elle doit avoir un minimum d’explication sur ces insuffisances » d’autant qu’« elle était au courant de cette carte ».

1% décisif

« Quand elle évoque le 1% du PCR, c’est ce 1% qui ne lui a pas permis d’avoir la victoire. C’est là que ce mesure le poids de ce 1% ». « Elle devrait être modeste, humble et reconnaitre ses insuffisances », a indiqué Ary Yée Chang Tchi Kan. « Elle avait à cœur de faire disparaitre le PCR à Saint-Paul, mais là son rêve est éteint, parce qu’on avait prévu de continuer le travail de clarification et de formation de nouveaux cadres », a expliqué ce dernier.

La section participera aux prochaines échéances électorales, notamment les cantonales, où 12 personnes seront présentées. Des « personnes que l’on va préparer psychologiquement et former politiquement et idéologiquement, ce sera le travail de la section », a indiqué le secrétaire général du PCR. Raison pour laquelle seront organisées deux journées de conférence-débat à Saint-Paul, les 10 et 11 mai, sur quatre thèmes : le Code Noir, l’autosuffisance alimentaire, la fiscalité et l’Europe.

Cette dernière conférence-débat entre dans le cadre des élections européennes de mai 2014, « il s’agit de faire en sorte que la population de Saint-Paul soit au courant de ce qu’apporte l’Europe et les menaces actuelles qui pèsent sur notre économie, comme l’avenir de la filière canne et l’octroi de mer », a conclut Pierre Thiebault. L’objectif de ces deux journées, informer, sensibiliser mais aussi former les nouveaux cadres du Parti Communiste Réunionnais.

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour
    C’est vraiment du n’importe quoi. Comment M. Yée Chong Tchi Kan peut il prétendre que ces 1 %ont fait la différence. M. Sinimalé a eu une avance de plus de 6 %.?
    Et même si c’était vrai cela signifie que le PCR a préféré un candidat de droite qu’une candidate de gauche. C’et vraiment une vengeance personnelle. C’est lamentable.

    Enfin vous vous gardez bien de parler de la cuisante défaite de votre candidat au Port, devant le candidat du PLR.

    C’est vraiment de la politique politicienne de très petite envergue.
    Allez bye

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Le PCR a aidé Bénard pour les municipales, Sinimalé pour les cantonales, Sinimalé aux municipales, c’était trop insupportable que Bello gagne là où Paul a toujours perdu, sauf qu’avec 46% et la constance de l’engagement, Mme Bello fera encore gagner le PLR demain, pendant que le PCR, fort de son 1% continuera son bla bla bla assis sur ses certitudes en or.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Le PCR n’a jamais aidé Bénard aux municipales. La victoire aux municipales de 2008 de Bello face à Bénard, ’est grâce au PCR. En 2014, Bello n’était plus au PCR, et elle n’a pas voulu de l’aide du PCR, elle préferait se vanter d’avoir écrasé le PCR. Elle a perdu. C’est donc très simple. Sans le PCR, Bello n’aurait jamais été maire, c’est tout.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • a Oscar : si Bello avait été la candidate du PCR, elle gagnait dès le premier tour, ou alors elle arrivait largement devant Joseph Sinimalé, ce qui lui garantissait une victoire au second tout C’est bien pour cela que le poids du PCR à Saint-Paul a été décisif à St Paul, car sans le PCR, Bello a perdu.
    Et je vous garanti qu’à la prochaine élection, le PCR sera bien au dessus de 1%, et PLR existera t il encore dans un an ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pour Jules : toujours beaucoup de goût pour la réécriture de l’histoire chez les camarades : en 2008, le PCR avait mandaté une vice pdt PCR du conseil régional en 4ème place sur la liste de Bénard pour fragiliser Bello sans que JAMAIS le parti et ses caciques si prompts à hurler à la trahison aujourd’hui (et hier aussi d’ailleurs) ne lèvent le petit doigt. Le parti n’a pas du tout pris part à la campagne et c’est après le suffrage que certains ont volé au secours de la victoire. Le fait est donc là, insupportable : la dame a gagné sans le parti, comme aux législatives, comme O HOARAU au Port.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pendant que les uns se déchiraient , la droite progresse sur sait-Paul est ce que c’était le but ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • à Jean
    Vous êtes mal informés ou alors vous aimez répéter un mensonge proféré dès le début du débat télévisé sur les élections à St Paul par votre maitresse à penser. Je vous renvoie donc à ce débat qui doit encore être en ligne sur le site de Réunion Première et vous verrez combien tenter ce coup de poker menteur a coûté cher à Mme Bello, ça a plombé le débat et elle a commencé à sentir le sol se dérober sous ses pieds, c’était le début de la fin. On ne peut pas manquer de respect aux militants du parti communiste à ce point, sans les militants du parti communiste et sans la direction du parti communiste, Huguette Bello n’aurait jamais été maire de St Paul, la preuve indiscutable a été donnée lors des élections municipales : au lieu de demander l’aide du PCR, elle a continué à le combattre... elle est donc la seule responsable de son échec de 2014, mais elle doit sa victoire de 2008 au PCR. Vous le savez et cela vous est insupportable.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • réponse à Jules : vous ne me répondez pas sur le coup de couteau des régionales, gêné ? quant au reste, les 46% de st paul c’est le PLR, pas le PCR qui avait son candidat et a fait un peu plus de 1%, c’est rachitique mais ça offre une très belle marge de progression... Dites donc au fait, pour que 98,5% du corps électoral ne choisisse pas de voter PCR à st-paul c’est que le parti a dû drôlement lui manquer de respect, non ? mais quoi donc, peut-être est ce qu’ils lui en veulent d’avoir à ce point attaqué madame là non ? oh !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Coup de couteau des régionales ? pouvez vous préciser svp ?
    Pour le PCR, quelque soit son score, une chose est prouvée. En 2008 et en 2009, Huguette Bello était la candidate du PCR et elle a gagné. En 2014, elle n’est pas la candidate du PCR, elle refuse l’aide du PCR, elle annonce avoir écrasé le PCR, et résultat, elle ne gagne pas. C’est cela le poids décisif du PCR, et c’est bien au-delà de son score électoral. Je vous invite à vous documenter sur l’histoire de La Réunion, vous y constaterez que l’influence réelle du PCR n’a rien à voir avec ce que disent les résultats des élections.
    En tout cas à St Paul, vous pouvez etre certain que si Huguette Bello avait été candidate du PCR en 2014, elle aurait gagné.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • La trahison était sans réaction réelle du parti, puisse que Bello avait prise la décision de soutenir une liste autre que celle de P Verges, à la dernière élection régionale, ceci par publication de presse. Que devient le double traître le premier adjoint avec ses déclarations insultantes envers le PCR . La mise à l’écart de la conseillère MR G pour avoir fait campagne aux législatives pour le candidat officiel du parti par Bello et qui en toute honneur avait démissionnée. Est-ce que la campagne ne devrait pas commencée à ce moment sur le terrain avec cette personne .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Oh non Jules, avec le pcr la liste bello aurait fait comme le fils HOARAU à st louis, comme le père et le fils Robert à Possession, comme Hippolite au Port, comme Gélita à st André, comme Nazir à St Pierre, plus que le petit pourcentage d’Ary certes mais vraiment pas assez pour gagner, on n’est pas dans l’analyse de l’influence virtuelle , on est dans le factuel. Et c’est implacable !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • trahison c bien le PCR ki a fait élire louis virapoullé sénateur si mes souvenirs sont bons à moin ke je me trompe

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • meme chose pour st andré ou fruteau est passé les autres ont trépassè

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Karamba : en 2008, le PCR a réussi à gagner à Saint-André au bout de 50 ans de luttes. Mais Fruteau restera dans l’histoire celui qui a fait perdre cette ville au PCR pour la redonner à Virapoullé. S’il n’avait pas quitté le PCR, St André aurait aujourd’hui un maire communiste. Espérons que cela serve de leçon aux diviseurs.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pouvez-vous rappeler les détails de cette élection de Louis Virapoullé ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com