Actualités

La dissidence à droite se fait sentir

Division partout dans le camp de Didier Robert et Nicolas Sarkozy

Céline Tabou / 17 février 2011

Depuis quelques semaines, les membres de l’UMP ont exprimé leur mécontentement face aux manœuvres politiciennes de Didier Robert aux élections cantonales. Ce dernier, préférant mettre « ses copains » que ses soutiens lors de la précédente élection, s’attire les foudres de certains cadres du parti.

Moussa Ibrahim Behra après avoir été investi au canton de Saint Paul, mais à la dernière minute le président de la Région a annoncé que ce serait François Léa, qui se présenterait aux cantonales de mars 2011. Ce proche de Didier Robert, à qui « on donne le soutien à quelqu’un qui n’est pas de l’UMP » a du mal à passer.

Dans son édition de mercredi 16 février, “Le Quotidien” a annoncé que Moussa Ibrahim Behra « ne se plie pas au diktat de Didier Robert ». Ce dernier est donc un dictateur, puisqu’il émet un diktat. Selon le "JIR", Moussa Ibrahim Behra déclare : « (je n’ai-NDLR) pas confiance dans… La Réunion en Confiance ». Las des jeux de pirouettes de Didier Robert, ce dernier fustige le membre du bureau politique l’UMP, Didier Robert, « on nous a fait voter pour rien samedi. C’est à Michel Fontaine de diriger l’UMP, pas à Didier Robert ». L’union de la droite prônée par Didier Robert, n’a pas lieu, et d’ici les élections, des langues pourraient bien se délier.

Céline Tabou


Kanalreunion.com