Actualités

La fin du droit à la retraite pour de nombreux Réunionnais

Un cadeau de Noel des députés

Manuel Marchal / 23 décembre 2013

En première et en seconde lecture, les députés PS de La Réunion avaient voté pour le projet de loi du gouvernement réformant les retraites. Cela va privé la majorité des Réunionnais du secteur privé du droit à une retraite, un bien curieux cadeau de Noel de la part de ceux qui disent défendre les intérêts des Réunionnais. Les responsables de cette régression sociale devront s’expliquer.

JPEG - 49.5 ko
Cette personne travaille dans une entreprise du secteur privé. Pourra-t-elle accumuler 43 ans de cotisations avant son départ à la retraite ? Cette question se pose pour tous les travailleurs qui ne sont pas titulaires de la fonction publique, car tous risquent maintenant de finir leur vie dans la précarité. (photo Toniox)

Le 18 décembre dernier, la ministre de la Santé a salué le vote massif des députés en faveur du projet de loi sur les retraites. Ce soutien massif était loin d’être une réalité en première lecture, car le texte n’était passé qu’à 10 voix de majorité.

En seconde lecture en lors du vote définitif à main levée, la marge en faveur du projet du gouvernement est donc devenue massive.

Dès le début, les 5 députés de La Réunion élu sous les couleurs du PS ont voté sans sourciller pour ce texte.

Ericka Bareigts, Jean-Claude Fruteau, Patrick Lebreton, Monique Orphé et Jean-Jacques Vlody ont donc toujours soutenu ce texte à Paris. Il serait donc intéressant qu’ils organisent à La Réunion une conférence de presse pour expliquer à la population comment ils justifient leur position.

En effet, ce texte prévoit d’allonger à 47 ans la durée minimale de cotisation pour avoir droit à une retraite complète. Autrement dit, si un travailleur du privé veut partir à 60 ans, il doit commencer à cotiser à 17 ans. Voilà décidé la fin de la retraite à 60 ans.

Pour les Réunionnais, cette loi va encore précariser davantage les retraités dans l’avenir. Car dans un pays où le taux de chômage est proche de 30%, quel salarié du secteur privé peut aligner 43 ans de cotisations ?

Extrait du compte-rendu de l’Assemblée nationale


Vote sur l’ensemble

M. le président. J’appelle maintenant, conformément au troisième alinéa de l’article 114 du règlement, le projet de loi dans le texte adopté par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture. Je mets aux voix l’ensemble du projet de loi tel qu’il résulte du texte voté par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture.

(Le projet de loi est adopté.)

M. le président. La parole est à Mme la ministre.

Mme Marisol Touraine, ministre. Mesdames, messieurs les députés, c’est avec un peu d’émotion que je veux vous remercier pour ce vote massif . Je remercie les députés de la majorité pour leur soutien, leur accompagnement, leur contribution ainsi que l’ensemble des députés qui ont participé à ce débat, certains ayant la volonté de s’opposer au texte tandis que d’autres avaient la volonté de construire. Je crois que nous avons, ensemble, fait franchir une belle étape à notre démocratie sociale et notre pacte social. (Applaudissements sur les bancs du groupe SRC.)


Kanalreunion.com