Actualités

La fonction publique territoriale oubliée

Programme officiel du secrétaire d’État chargé de la Fonction publique

Manuel Marchal / 24 août 2010

Le programme officiel du secrétaire d’État chargé de la Fonction publique prévoit une rencontre avec les syndicats de la fonction publique d’État. Rien n’est prévu pour la fonction publique territoriale, qui représente pourtant la majorité des effectifs de la fonction publique à La Réunion.

Le programme officiel de Georges Tron a été rendu public hier. À 12 heures 15, il visitera un service de la préfecture avant de rencontrer une délégation des syndicats de la fonction publique d’État à 14h45.
Le lendemain, le secrétaire d’État à la Fonction publique sera à Saint-Pierre à partir de 13h45 pour une présentation du RSMA.
Pour une visite de 48 heures, les rendez-vous officiels ne sont pas très nombreux, ce qui laissera du temps au secrétaire d’État de revêtir ses habits de militant afin de mener campagne pour l’UMP et de venir casser le mouvement villepiniste naissant à La Réunion (voir en page 4).
Mais il est également révélateur de noter que la fonction publique territoriale ne figure pas dans l’agenda du secrétaire d’État.
À La Réunion, c’est pourtant la territoriale qui constitue la majorité des effectifs de la fonction publique dans l’île. Et à eux seuls, les agents non-titulaires de la fonction publique territoriale sont plus nombreux que les titulaires de la fonction publique d’État.
Rien n’est donc prévu pour rencontrer les représentants de ces travailleurs, ni leurs employeurs, les maires.
Or, depuis plus de 50 ans, ces Réunionnais connaissent l’injustice de la fonction publique à deux vitesses. Ils travaillent souvent depuis des années pour une collectivité, mais ne bénéficient pas des acquis obtenus pour la fonction publique d’État. Cette question relève essentiellement de la responsabilité du gouvernement, car c’est lui qui fixe le niveau des revenus des fonctionnaires. C’est donc le gouvernement qui détient la clé de la fin d’une injustice vieille de plus de 50 ans. Le secrétaire d’État chargé de la Fonction publique va-t-il passer à côté de cette question essentielle pour notre pays ?

M.M.


Kanalreunion.com