Actualités

« La fondation d’une majorité à deux tiers est très exceptionnelle »

Réélection de Nassimah Dindar à la présidence du Conseil général

Témoignages.re / 1er avril 2011

Paul Vergès, président de L’Alliance et élu au Conseil Régional
« L’essentiel est fait. L’objectif a été atteint, ce qui relative tout car en dépit des dires dans la presse et de tous les « ladi lafé », la fondation d’une majorité à deux tiers est très exceptionnelle. Le Conseil général va conduire la politique du Département sous la présidence de Nassimah Dindar dans les trois années à venir. Au milieu desquelles, il y aura une grande consultation avec la présidentielle et les législatives. Les trois groupes politiques majoritaires au Conseil général ont décidé de s’engager pour le développement et le changement pour le mandat de 5 ans, et le renouvellement pour les dix années à venir de la politique pour sauver La Réunion. »


• Ibrahim Dindar et Michel Dennemont, élus MODÉRÉ au Département
« Ce n’est pas une surprise, car c’est le bilan des actions de Nassimah Dindar et de sa majorité. La majorité a été confortée et il est normal que celle-ci soit reconduite dans le but de travailler dans la continuité des actions menées. »


• Patrick Lebreton, député du Parti socialiste
« Ce n’est pas une surprise, mais la confirmation d’un travail de longue date. En 2008, il s’agissait d’une opportunité politique, car Nassimah Dindar avait été rejeté par ses homologues de la droite, mais depuis, la présidente est récompensée pour le travail réalisé. D’autant plus que tout le travail fait, son implication dans la campagne avec les élus du PS, de l’Alliance-PCR et des MODÉRÉS et son plan pour faire gagner les forces de progrès l’ont conduite à sa place. »


• Gélita Hoarau, sénatrice du Parti communiste réunionnais
« Nous avons tenu bon, les 33 votes ont été adressés à Nassimah Dindar, comme prévu. Cela veut dire que ces 33 élus ont tenu parole et a été dicté par un sentiment de loyauté. C’est également un vote de confiance envers Nassimah Dindar pour les projets sociaux du développement durable de la population réunionnaise. Je pense que les dès sont jetés pour construire et travailler pour La Réunion. »


• Steven De Leclerq, trésorier de l’UNEF
« C’est une bonne chose pour La Réunion, la dynamique vue par le passé a été reconduite. Aujourd’hui, nous avons besoin de conserver le social, notamment avec le contexte difficile vécu à La Réunion, et qui risque de s’aggraver. Nassimah Dindar pourra avec les élus du Département continuer le travail réalisé dans l’action sociale (RMI, personne âgée, jeunesse, santé...). L’UNEF attend beaucoup de la nouvelle équipe au Conseil général afin de construire l’avenir des étudiants. »


• Maya Césari, conseillère régionale de l’Alliance
« C’est un instant plein d’espoir qui concrétise l’union entre trois groupes politiques qui font la preuve qu’aujourd’hui des élus de bords différents sont capables de se réunir dans un objectif commun : le développement de La Réunion et le combat contre la casse sociale du gouvernement. L’arrivée des jeunes pour saluer la victoire de Nassimah Dindar est le présage que la jeunesse sera un axe fort des trois années à venir. De plus, l’entrée de femmes (Michèle Caniguy et Pascaline Chéreau-Némazine) au Conseil général est importante car c’est le signe de la participation de jeunes femmes réunionnaises engagées aux côtés de la population. »


• Gilles Leperlier, président de l’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion (AJFER)
« C’est aujourd’hui une grande victoire des forces de progrès. À La Réunion, la présidente est reconduite pour un troisième mandat qui aujourd’hui s’inscrit dans un contexte de crise. C’est une belle preuve du rassemblement autour des forces de progrès qui permettra au Département de faire barrage à la politique de casse sociale de Nicolas Sarkozy.
Le Département intervient dans de nombreux domaines, la question est comment aujourd’hui peut-on être efficace ? Il faut donner à la jeunesse les moyens de réussir et de s’épanouir tout au long de sa vie. Voir la jeunesse dans sa globalité, tant du point du développement personnel que des questions de transports ou de formation. »


• Jean-Hugues Savigny, conseiller municipal du Front de gauche
« La majorité sortante a été légitimée par la population au vu de son bilan 2008-2011. C’est le résultat d’une politique marquée à gauche (chèque santé, carte Armelle, pass’loisirs, développement durable…). La nouvelle présidente a annoncé une consultation populaire pour la production d’un projet de développement qui prend en compte les maux les plus prenants de notre société. Nous en prenons acte et y participerons activement. »

Propos recueillis par Céline Tabou


• André Thien Ah Koon, conseiller général (MODÉRÉ)
« C’est une satisfaction d’appartenir à cette majorité plurielle. Nous allons gouverner la collectivité de façon collégiale ». Interrogé sur son appartenance politique, il affirme : « Je suis un homme à droite du centre et je le reste ». Quant aux prochaines échéances politiques : « Mon but est de reconquérir la mairie du Tampon. Je serai donc présent aux municipales de 2014 et s’il le faut aux législatives de 2012. »

Propos recueillis par Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com