Actualités

La Gauche rassemble et monte en puissance

Formidable succès des meetings des forces du changement

Témoignages.re / 16 avril 2012

Le candidat socialiste, François Hollande et celui du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon ont tenu samedi et dimanche 15 avril des meetings à Paris et Marseille, les deux plus grandes villes de France. Les deux hommes ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes et ont fustigé le candidat sortant, Nicolas Sarkozy.

À Paris, François Hollande a annoncé « la victoire c’est dimanche prochain ». De son côté, Jean-Luc Mélenchon a appelé à « expédier à terre le pouvoir de la droite ». D’après le sondage du CSA-BFMTV, RMC et "20 Minutes", publié le 13 avril, François Hollande arriverait en tête du premier tour avec 27% d’intentions de vote (-2) devant Nicolas Sarkozy, en chute de 4 points à 26%, et Jean-Luc Mélenchon qui confirme sa 3e place avec 17% (+2). Au second tour, le candidat socialiste creuse l’écart et l’emporterait avec 57% des suffrages (+1) contre 43% (-1) au président sortant et candidat de l’UMP.

Une « démonstration de force »

« Il faut en finir avec le quinquennat qui s’achève, il faut tourner la page. Mais l’appel que je lance n’est pas seulement le rejet de la France. Il ne suffit pas de récuser un gouvernement sortant. Ma responsabilité c’est de fixer une nouvelle donne. L’enjeu de cette élection c’est la France, la jeunesse »,
a lancé François Hollande, devant bien plus de 100.000 personnes. Le pari est réussi, le Parti socialiste est parvenu à rassembler le double de ce que les organisateurs attendaient. Face à cela, François Hollande a indiqué, « vous m’avez demandé de vous rassembler, c’est fait, de réaliser l’alternance, ça vient, et de réussir le changement, c’est demain. Je ne me suis pas détourné de cet objectif, j’ai tenu mon cap, imposé ma cohérence, démontré ma constance », a-t-il déclaré.
Croyant en sa chance de présider le pays, François Hollande s’est dit prêt à gouverner, « Aujourd’hui, je le répète devant vous, je suis prêt à vous représenter ». Ce dernier a appelé à voter massivement dimanche. « Nous avons le devoir de victoire. Donnez-moi la force nécessaire le 22 avril pour conduire à la victoire le 6 mai ». Ce dernier a ajouté « la victoire pour le redressement la voulez-vous ? La victoire pour la France, la voulez-vous ? ». Devant plusieurs dizaines de milliers de sympathisants, militants et parisiens, le Parti socialiste a annoncé que le mot d’ordre "Le changement, c’est maintenant" est avancé.

120.000 personnes à la "Plage au peuple !"

Après la Bastille à Paris et la place du Capitole à Toulouse, Jean-Luc Mélenchon a déplacé les foules samedi 14 avril, à Marseille. 120.000 personnes, selon les organisateurs, ont assisté au meeting du candidat du Front de gauche, sur la plage du Prado, où il a effectué une nouvelle démonstration de force à six jours du premier tour du scrutin. À cette occasion, le candidat a salué le métissage de la France : « Notre chance c’est le métissage ». Ce dernier a également déclaré « nous sommes en train de vous faire la démonstration que nous sommes capables de rassembler une puissance qui, demain, prendra le pays en main ! »
À moins d’une semaine du premier tour, Jean-Luc Mélenchon a raillé Nicolas Sarkozy, qui a organisé un meeting en plein air dimanche 15 avril à Paris, « Nous avons créé une mode suffisamment puissante », car le clan UMP a décidé de sortir « des salles dans lesquelles ils s’attroupaient avant, pour tâcher de faire aussi bien que nous. Nous sommes contents de les voir prendre l’air. Au moins, ils auront un rouge en commun mais eux, c’est sur les joues ! ». Destiné à lutter contre le Front national, Jean-Luc Mélenchon a appelé à « expédier à terre le pouvoir de la droite » et indiqué que « la France a aussi besoin de la défaite de la droite extrême ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com