Actualités

La justice va-t-elle ouvrir la voie à l’arrêt du projet de Didier Robert ?

Un jugement attendu par tous ceux qui doutent de la sincérité de la Région

Témoignages.re / 1er juin 2011

Si le juge suit le rapporteur public qui demande l’annulation de la déclaration d’utilité publique du tram-train sur l’argument du coût, alors c’est la fin du projet de Didier Robert.

Incroyable mais vrai, un rapporteur public d’un tribunal administratif vient de proposer l’annulation de la déclaration d’utilité publique du tram-train en utilisant l’argument du coût. Au passage, ce magistrat ajoute le coût de fonctionnement à l’investissement.
Cela ne manque pas d’étonner pour deux raisons. La première, c’est que la justice se pose en juge d’opportunité d’un investissement validé par une enquête publique et une déclaration d’utilité publique.
La seconde, c’est que Pierre Vergès, alors président de la SR21, avait reçu des mains du ministre de l’Industrie le Prix du défi relevé pour les partenariats publics-privés. Ce qui avait alors impressionné le jury, c’était le respect du coût et des délais.
Si le juge suit l’avis du rapporteur public de la Cour administrative d’appel, alors c’est une jurisprudence formidable pour ceux qui refusent que les Réunionnais soient ruinés par la route du littoral à six voies. Désormais plus personne ne croit que le chantier respectera le coût annoncé. Par conséquent, quoi qu’il arrive, la justice ne pourra que se prononcer contre l’opportunité du projet de Didier Robert.


Kanalreunion.com