Actualités

La loi sur le harcèlement sexuel n’aurait pas dû être abrogée mais améliorée

Déclaration du Parti Communiste Réunionnais

Témoignages.re / 9 mai 2012

Dans une déclaration publiée le 6 mai dernier, le PCR appelle les députés à réparer le vide juridique injuste créé par la décision du Conseil constitutionnel.

L’abrogation immédiate de la loi sur le harcèlement sexuel, vendredi dernier par le Conseil constitutionnel, a provoqué beaucoup d’émotion, de mécontentement et d’inquiétude en France et Outre-mer, notamment dans les associations féministes et dans les organisations démocratiques. Le Parti Communiste Réunionnais partage entièrement ce point de vue et s’associe aux protestations exprimées par l’ensemble des citoyennes et citoyens contre cette décision injuste.
En effet, même si le Conseil constitutionnel estime avec raison que cette loi est encore trop floue, il n’aurait pas fallu l’abroger car cela entraîne l’annulation de toutes les procédures en cours pour harcèlement sexuel. Et donc une remise en cause des droits des femmes et autres personnes victimes de ces violences inacceptables.
Ce problème touche particulièrement les Réunionnaises et les Réunionnais parce que notre société souffre profondément et quotidiennement des violences faites aux femmes. Des violences souvent liées aux inégalités sociales et autres discriminations héritées de notre passé colonial.
C’est pourquoi le Parti Communiste Réunionnais souhaite que le plus vite possible les plaintes pour harcèlement sexuel soient prises en compte par la Justice. Il souhaite également que les député(e)s élu(e)s en juin prochain réparent d’urgence ce vide juridique injuste. Ses candidats aux élections législatives prennent un engagement dans ce sens ainsi que pour une réforme globale en faveur du respect des droits et de la dignité des femmes.

Le Bureau de Presse du Parti Communiste Réunionnais



Un message, un commentaire ?



Messages






  • bonjour depuis octobre 2011 je suis en arret de travail pour harcelement moral a but sexuel de mon employeur . suite a cet harcelement j ai fait une tentative de suicide depuis je suis suivie par un spyquiatre .avec un traitement pour une depression .j ai deposer plainte au prud homme et au civile .je viens d apprendre que cette loie pour le harcellement n existe plus je suis outreé car de plus en plus de personnes subiront des harcellements .tous mes espoires que mon employeur soit puni pour ces actes n aboutiront pas alors que j aurais pu me relever en sachant que ces actes soit punis par la loi

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com