Actualités

« La machine est en marche à Salazie »

Assemblée Générale de la Section PCR de Salazie

Témoignages.re / 14 novembre 2009

Le samedi 24 octobre 2009 à la Mare à vieille Place a eu lieu le compte-rendu de la première Assemblée Générale de la Section PCR de Salazie animée par Hilaire Maillot, Conseiller régional, ancien Maire de Salazie, Vice-président du Conseil général et ancien Président de la Chambre de Métiers, en présence de Elie Hoareau, Député européen, Ary Yee Chong Tchi Kan et Maurice Gironcel, membres actifs du PCR, Jean-Hugues Sisahaye, Responsable de la Section du PCR de Salazie, Mme Martine Boyer, Secrétaire de la Section du PCR, M. Jean-Yann Hoareau, Président du Comité de Soutien, et des militants du cirque de Salazie.

Hilaire Maillot et Martine Boyer, après avoir, dans un premier temps, félicité Elie Hoareau, Secrétaire général du PCR, pour sa récente victoire aux élections européennes, ont rappelé la date de création de la Section du PCR de Salazie, mars 2009, et souligné l’efficacité du travail de terrain qu’ils ont mené sur toute la commune de Salazie depuis cette date avec 90 adhésions. Ils ont également rappelé l’initiative prise d’avoir nommé un responsable par bourg pour être présent au plus près de la population dans la mesure où la commune se compose de différents quartiers assez éloignés les uns des autres.
Hilaire Maillot a fait un point sur les membres du Comité de Section (dont le responsable est Jean-Hugues Sisahaye et la Trésorière Martine Boyer) qui seront responsables des différents Bourgs de Salazie et demandé la création simultanée d’un Comité de Soutien pour les prochaines échéances électorales.
Il a aussi insisté sur l’importance de diffuser toute information concernant les actions du PCR et les différentes dates de rassemblement et souhaité que 3 conditions animent le Parti dans Salazie :

- la recherche de bons résultats, de la réussite dans un esprit de ténacité,

- le travail dans le respect et l’accueil de la population,

- la fidélité aux valeurs que prônent le PCR et notamment Paul Vergès (Président du PCR) et Elie Hoareau (Secrétaire général du PCR) : ouverture d’esprit, communication, vision de long terme.
« La machine est en marche à Salazie », a rajouté Hilaire Maillot avant de passer la parole à Maurice Gironcel.

« L’on n’avancera pas si l’on ne lutte pas »


Pour sa part, ce dernier se réjouit de constater l’organisation avec laquelle le Parti se forme dans une logique de « quadrillage » des différents quartiers de Salazie afin d’être présent au plus près de la population et précise que c’est une bonne méthode de travail. Il préconise, en plus de cet élan, un fonctionnement bourg par bourg de la manière suivante : un secrétaire de Section, un secrétaire adjoint responsable de la bataille des adhésions et un responsable qui organise la bataille des idées et de l’information par divers moyens (notamment KOI, “Témoignages”).
Maurice Gironcel a rappelé qu’à La Réunion, il y a quatre fois plus de chômage par rapport à la France métropolitaine, alors que les opportunités de créer des emplois ne manquent pas ici, notamment dans les domaines de :

- l’aide à la personne : que ce soit l’aide aux personnes handicapées, aux personnes âgées mais également dans la petite enfance (crèches),

- l’environnement, plus particulièrement l’assainissement et la gestion/valorisation des déchets.

Il trouve également dommage que dans les domaines comme la santé (recherche…), l’éducation, des personnes venues d’ailleurs sont recrutées alors que d’autres peuvent être formées ici.
Il a poursuivi son intervention en rappelant quelques dates importantes à honorer :

- le 6 Novembre 2009, le Président de la République a donné son point de vue sur les Etats généraux de l’Outre-mer. Il est impératif de peser sur cet événement et faire en sorte que nos projets d’avenir créateurs d’emplois participent à l’aménagement du territoire,

- le 22 Novembre 2009 se tiendra l’Assemblé Générale du PCR,

- le 6 Décembre 2009 se tiendra un rassemblement sous le thème de “1.000 projets pour 1.000 Réunionnais” soutenu par le PCR.

- les combats de Léon Lepervenche et Raymond Vergès qui, en 1946, ont fait émerger la sécurité sociale à La Réunion, synonyme de grande avancée sociale,

- la promotion de la musique réunionnaise, en particulier le Maloya aujourd’hui reconnu comme Patrimoine de l’humanité à l’UNESCO,

- plus récemment, le projet de la MCUR, symbole de l’unité et du ciment qui lie les différentes populations d’Asie, de Chine, d’Afrique, de Madagascar, des Comores, de l’Europe, de l’Inde à l’origine du peuplement de La Réunion, faisant de ce mélange une richesse exceptionnelle,

- le projet Tram-train, récemment félicité par l’obtention d’un trophée reconnaissant une organisation de partenariat public-privé importante.
Il a précisé alors que « l’on n’avancera pas si l’on ne lutte pas . Chacun doit prendre ses responsabilités. La vie est un combat et le combat ne s’arrête jamais ».
Il a souligné également que « l’on ne gagne pas dans la dispersion, dans la division, l’on gagne dans l’union, la clarté, l’organisation ».

Maurice Gironcel est aussi revenu sur le fait que La Réunion doit poursuivre ses efforts dans le domaine du développement durable, que La Réunion doit continuer à être citée comme exemple, notamment en matière de promotion d’énergies renouvelables et dans la poursuite de son objectif d’autonomie énergétique.
Il a clos à ce sujet ses propos en insistant sur la nécessité de prôner des projets et un développement en accord avec les principes du développement durable, respectueux des ressources naturelles et de l’Homme, dans une vision de long terme.

Ary Yee Chong Tchi Kan souhaiterait que s’organise un séminaire sur le développement de Salazie. Quel modèle de développement pour Salazie ? Comment partir de nos richesses, de nos forces pour créer des emplois à Salazie ? Il prend comme exemple :
- l’électricité : comment produire plus que ce que l’on consomme et de manière durable ?

- l’utilisation du chouchou : comment industrialiser cette filière et innover ?
Il pense qu’une relation importante est à intensifier entre les jeunes qui peuvent apporter des idées nouvelles et les anciens qui possèdent un savoir-faire sans conteste.
« Nous-mêmes devons réfléchir sur ce qui est bon ou pas pour nous », ajoute-t-il. « Nous devons nous mettre autour de la table et réfléchir ensemble ».

Hilaire Maillot, engagé depuis longtemps dans des projets structurants à Salazie, abonde dans le sens de Maurice Gironcel et Ary Yee Chong Tchi Kan.
Il regrette l’abandon par la municipalité actuelle de trois projets à forte valeur ajoutée qui auraient créé beaucoup d’emplois :

- projet de station de bambou-assainissement à la Mare à Poule d’Eau,

- projet d’écotourisme à la Mare à Martin,

- usine de transformation de chouchou.
Ces projets avaient obtenu l’adhésion de toutes les forces vives du Cirque au moment où il occupait les fonctions de Maire.

« Nous gagnerons en étant unis, solidaires et nombreux dans la lutte »

Elie Hoareau, après avoir remercié l’assemblée pour leur soutien lors des élections européennes, est revenu sur le fait que la politique du gouvernement écrase les plus pauvres, en rappelant notamment les réformes concernant la santé, les impôts, et a insisté sur la nécessité de résister face aux problèmes que cela engendre. Il a rappellé que l’on est capable de faire de grandes choses à La Réunion, comme la route des Tamarins, le Maloya,… et que nous devons avoir confiance en nous.
« Nous devons résister. Comment ? En étant fort face au gouvernement pour être entendus. Nous résisterons si le parti est organisé et fort. Les projets et propositions : c’est à nous de les faire ! Par exemple : face au chômage, les projets de grands services publics, de santé, d’environnement précédemment cités par mes collègues ».
Elie Hoareau termine alors son propos en soulignant que le rôle important de chacun est de faire connaître les projets du PCR pour l’avenir et que le Parti gagnera si la lutte se fait de manière solidaire et à grande échelle. « Nous gagnerons en étant unis, solidaires et nombreux dans la lutte ».

Pour conclure, Hilaire Maillot a remercié les militants pour les sacrifices qu’ils consentent quotidiennement pour faire gagner La Réunion, et leur a rappelé qu’ils doivent se conformer aux décisions prises lors du Congrès du PCR qui s’est tenu les 8 et 9 mai derniers.
Il a aussi souligné qu’il en a fait personnellement sa feuille de route.


Kanalreunion.com