Actualités

La majorité des Réunionnais seront privés de retraite et condamnés à la pauvreté

En attendant le vote sur le budget 2014 ce matin

Manuel Marchal / 19 décembre 2013

Les députés ont voté ce mardi soir pour l’allongement de la durée de cotisation à 43 ans pour avoir droit à une retraite de base. Cette décision prive la majorité des Réunionnais d’une retraite et condamne à une fin de vie dans la précarité : quels sont les Réunionnais qui pourront travailler 43 ans ? Le gouvernement a en tout cas acté la fin de la retraite à 60 ans pour le privé à La Réunion.

JPEG - 105 ko
La pauvreté comme horizon pour la jeunesse réunionnaise, c’est ce que la majorité des députés de l’Assemblée nationale a décidé. Photo Toniox

Hier soir, l’Assemblée nationale a adopté la réforme des retraites. Ce projet du gouvernement comprend une décision lourde de conséquences pour la majorité des travailleurs réunionnais : l’allongement à 43 ans de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite pleine.

À La Réunion, cela va encore accentuer les inégalités.

En effet, les fonctionnaires seront peu touchés par cette loi. Car dans le cadre actuel, les ces 43 années de cotisation peuvent être acquises en 33 ans, car 3 années de services dans notre île donnent droit à 4 années de cotisation retraite dans la fonction publique pour les titulaires.

Qui alignera 43 ans de cotisation ?

Par contre, dans le privé, les travailleurs seront privés de retraite. Dans notre île, le taux de chômage frôle les 30%. La casse des grands chantiers ordonnée par Didier Robert et d’autres élus a aggravé la situation. Plus de 170.000 Réunionnais sont à la recherche d’un emploi, quelle sera leur retraite ? Quant aux salariés du privé, quels sont ceux qui ont l’assurance de pouvoir cotiser pendant 43 ans pour avoir droit à une retraite décente ?

Par ce projet, le gouvernement vient d’enterrer la retraite à 60 ans pour les travailleurs du privé. Cotiser 43 ans veut dire commencer à travailler à 17 ans… soit entrer dans la vie active avant d’avoir l’âge d’avoir le bac.

Lors des deux premières lectures, les députés socialistes de La Réunion avaient tous voté pour ce texte : Ericka Bareigts, Patrick Lebreton, Jean-Claude Fruteau, Monique Orphé et Jean-Jacques Vlody. Ont-ils rectifié le tir et défendu les intérêts des Réunionnais ? La population sera au courant dès la publication du résultat détaillé du scrutin dans le Journal officiel.

Qui votera la suppression des 100 euros du RSTA ?

En attendant, c’est à 9 heures ce matin que les députés votent sur le budget 2014. Rappelons que ce texte prévoit une aggravation de l’austérité, la suppression des crédits du RSTA, le désengagement de l’Etat de la prime COSPAR et une nette diminution des dotations de l’Etat aux collectivités.

Lors de la première lecture, Ericka Bareigts, Patrick Lebreton, Jean-Claude Fruteau, Monique Orphé et Jean-Jacques Vlody avaient voté pour, Huguette Bello s’était abstenue alors que son groupe avait voté contre.

Ces députés de La Réunion seront-ils au service des Réunionnais ou alors vont-ils confirmer qu’ils préfèrent être solidaires du gouvernement ? Réponse ce matin.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com