Actualités

La nouvelle organisation du PCR

9e Congrès : rapport du PCR sur les moyens —4—

Témoignages.re / 18 février 2017

Après l’idéologie, la communication et l’action, le rapport sur les moyens présenté par Philippe Yée Chong Tchi Kan a abordé la question des statuts du PCR. Le 9e Congrès du PCR a décidé d’une nouvelle organisation dont voici le contenu.

JPEG - 60 ko
Elie Hoarau, président du PCR, et Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR, remettent à Jean-Louis Le Moing, représentant du PCF, un panneau rappelant le travail de Paul Vergès à la tête de l’ONERC.

“L’ORGANISATION”, justement, c’est le quatrième moyen dont dispose le communiste réunionnais pour mettre en œuvre les orientations adoptées par le congrès.

Les militants, les dirigeants et les élus communistes doivent pouvoir compter sur une organisation qui facilite leurs rôles.

A ce propos la commission politique du congrès propose aux congressistes de remettre à jour l’organisation adoptée au VIIIe congrès. Il est donc suggéré de simplifier les instances, de revenir aux dénominations traditionnelles du PCR et de moderniser leurs relations entre elles et leur fonctionnement.

Nous aurions donc 3 types d’instances :

- Les instances territoriales :

Les traditionnelles cellules et sections ; les cellules peuvent être non géographiques, mais les sections sont taillées sur les communes.

- Les instances centrales :

Le Congrès, instance suprême du PCR, compose le Comité Central et désigne le Secrétaire Général (sur proposition du Comité Central).

Le Comité Central, le parlement du PCR, qui décide des orientations du PCR entre 2 congrès. Nouveauté : le Comité Central aura un Président et un Bureau qui dirigeront les convocations et les travaux du Comité Central.

Le Secrétariat Général, l’exécutif du PCR, sera chargé, sous l’autorité du Secrétaire Général, de traduire les orientations du congrès et du Comité Central en action politique. Le Secrétariat Général, gère le Parti et assiste le Secrétaire Général dans ses tâches.

Les instances d’harmonisation et de coordination :

- Les commissions : ce sont des espaces de production de moyens et d’idéologie qui alimentent toutes les instances (de la cellule au Secrétariat Général).

Il y a des commissions de moyens telles que « finance », « organisation », « communication »…

Mais également des commissions idéologiques qui alimentent la réflexion et la formulation d’idées, telles que « jeunesse », « femme », « international », « économie »…

- Le Bureau Politique : devient une instance essentielle d’harmonisation idéologique et de coordination de l’action politique.

Le dirigeant principal du PCR reste le Secrétaire Général. Au singulier.

Enfin, nous proposons de conserver la fonction du Président du PCR, qui est une personne d’autorité morale à qui le Comité Central peut confier des missions exceptionnelles qui dépasse l’organisation et les instances du Parti.

(à suivre)


Kanalreunion.com