Actualités

La parole à l’UMP, pas au PCR

Campagne des primaires citoyennes

Manuel Marchal / 15 octobre 2011

Plutôt que donner la parole à Paul Vergès ou à Élie Hoarau qui se sont exprimés sur les primaires citoyennes hier à La Réunion, Réunion Première a préféré ouvrir son micro à Jean-François Copé qui animait au fin fond de la France une obscure réunion parlementaire.

Personne ne peut nier que l’actualité politique numéro un est les primaires citoyennes. Hier, le Parti Communiste Réunionnais donnait sa position sur le second tour de ces primaires, avec l’irruption d’un élément nouveau : tous les candidats en lice au second tour ont décidé de soutenir un projet réunionnais.
Pour le service public télé, cela ne mérite pas que l’on donne la parole à Paul Vergès ou Élie Hoarau. C’était pourtant la seule actualité politique réunionnaise en rapport avec les primaires citoyennes.
En pleine déconfiture, l’UMP ne cesse de perdre du terrain. Le service public a donc manifestement été mis à contribution pour redresser la situation. Réunion Première a réussi à dénicher un sujet sur une journée parlementaire de l’UMP, où la parole était donnée à Jean-François Copé pour contrer les primaires, et pour déplorer que les médias s’intéressent à cet événement.
À La Réunion, des Réunionnais impliqués dans la campagne des primaires citoyennes organisent une conférence de presse, mais les Réunionnais ne peuvent pas entendre ce qu’ils ont dit. En France, le secrétaire général de l’UMP, absolument pas impliqué dans la campagne des primaires, lance une attaque contre une procédure que son parti est incapable d’organiser, le service public lui ouvre son micro. Cette différence de traitement augure-t-elle d’une orientation prise pour la campagne présidentielle ?

M.M.


Kanalreunion.com