Actualités

La Ravine des Cabris en force

Meeting avec Elie Hoarau et Tatiana Assing

Témoignages.re / 21 mai 2012

Chemin Sainte-Céline vendredi soir à La Ravine des Cabris. Sur le mur de la case de notre hôte apparaît François Hollande. Quelques minutes après avoir remercié les responsables du Parti communiste réunionnais (PCR) pour l’avoir soutenu dès les primaires, il annonce : « Oui, il nous faut aller vers le tram-train, c’était un projet que vous avez lancé et il appartiendra au prochain président de lui donner toute sa place ». Le tonnerre d’applaudissements rejoint celui de la foule réunie à Saint-Louis lors du voyage du candidat à l’Elysée ; là où a été annoncé le contrat entre celui qui allait devenir Président de la République et La Réunion.

Devant un très nombreux public, Jean-Michel Folio a ouvert le meeting en soulignant que Tatiana Assing, suppléante d’Elie Hoarau, avait « apporté ses compétences au service de La Réunion ». Et justement, la jeune professeure de Saint-Joseph a qui Jean-Michel Folio avait passé la parole regrette l’attitude de concurrents qui n’ont à la bouche que le “moukataz” de leurs adversaires.
« Le changement, ce n’est pas le “moukataz”, mais c’est présenter un véritable projet pour le développement de La Réunion. C’est pourquoi je me suis engagée aux côtés d’Elie Hoarau. Son programme, c’est le développement, c’est la création d’emplois avec le tram-train, les énergies renouvelables, l’autosuffisance alimentaire, les deux services pour l’environnement et l’aide à la personne… ». De vrais emplois en CDI — pour lesquels les Réunionnais auront la priorité. « Car les jeunes Réunionnais et leurs parents doivent retrouver la confiance, et nous, nous voulons que toute La Réunion retrouve la confiance ».
Tatiana, comme elle le fait chaque soir, s’indigne devant la suppression de la loi sur le harcèlement sexuel ; s’interroge devant le nombre de grossesses précoces ; fustige certains élus qui « abusent » sur les femmes. Elle appelle les femmes à « œuvrer ensemble pour faire changer l’image de la femme et créer ensemble une autre société ».

Un programme de développement

Avant de donner la parole à Elie Hoarau, Jean-Michel Folio rappelle l’accord de François Hollande sur le programme du PCR. Il rappelle que certains, lors des élections régionales, « n’ont pas appliqué le désistement républicain et ont tout fait pour barrer la route à la liste conduite par Paul Vergès ». Il souligne que peu après, le maire de Saint-Denis, 1er secrétaire de la Fédération socialiste, avait déclaré qu’il fallait « savoir perdre des batailles pour remporter ensuite des victoires ». C’est pourquoi il appelle a élire « des députés qui sauront défendre le contrat passé entre François Hollande et La Réunion ».
Elie Hoarau rappelle que Sarkozy a été largement battu, car « la politique menée ne pouvait qu’être rejetée (…). Nous, au PCR, nous avons appelé à voter pour François Hollande alors que la Fédération socialiste n’avait pas appelé pour lui ». Et il souligne que cela faisait suite à une rencontre à Paris où lui avait présenté le projet du PCR. On connaît la suite : une importante victoire à laquelle le PCR a apporté une large contribution. Mais aussi la signature entre le Président de la République et La Réunion d’un accord reprenant les principaux points du programme du PCR, et notamment ceux relatifs à la création d’emplois. Avec l’exigence d’une « priorité à la jeunesse réunionnaise ».
Et Elie Hoarau souligne : « Nous sommes les seuls à avoir un programme, un projet, des propositions pour le développement de La Réunion ». Et il appelle à voter pour les candidats communistes, « les mieux placés pour dire à François Hollande : allons mettre en œuvre le contrat que nous avons passé avec vous. Un programme de développement, sinon La Réunion va encore s’enfoncer un peu plus dans la crise ».

Correspondant

Krishna Damour, samedi soir à la Ravine Blanche

Pour le développement du Sud

Samedi soir, c’est chez la famille Vienne, à Ravine Blanche, qu’Elie Hoarau et Tatiana Assing sont intervenus. Krishna Damour a pris la parole pour rappeler le contexte de cette élection législative qui intervient après la victoire de François Hollande à laquelle le PCR a largement contribué.

Celui qui s’est engagé depuis des années sur le créneau du développement du Sud a rappelé que le Président de la République avait affirmé, à Saint-Louis, son total accord avec le tram-train dont Krishna Damour préconise le démarrage de son aménagement par le Sud.

Il a également regretté l’attitude du Parti socialiste qui s’oppose souvent aux solutions du PCR, sans présenter de véritables projets de développement.

Enfin, Krishna Damour a regretté l’absence d’un véritable débat et l’attitude de la Droite qui continue à préconiser les solutions « sarkozistes » qui ont aggravé la crise dans notre île.


Kanalreunion.com