Actualités

La réforme des retraites accélère la crise

Élections cantonales : contre la casse sociale du gouvernement

Témoignages.re / 1er février 2011

La campagne de la Présidentielle de 2012 a commencé, les Cantonales s’inscrivent donc dans le contexte de l’élection qui désignera le chef de l’État. L’enjeu de 2012, c’est de stopper la politique de casse sociale qui fait souffrir la population. Pour en finir avec cette politique, il est essentiel de remporter une grande victoire dès mars prochain, afin que la dynamique soit favorable à l’alternance. Sans changement en 2012, la situation de La Réunion atteindra un niveau de crise sans précédent, car les mesures mises en œuvre par Paris depuis 2007 accentuent la pauvreté et les inégalités.

Malgré plusieurs mois de luttes, et l’opposition d’une large majorité de la population, le gouvernement a décidé de supprimer la retraite à 60 ans. Cela s’applique depuis le début de l’année.
Pour La Réunion, les conséquences de cette mesure sont catastrophiques. En repoussant l’âge de départ à la retraite, le gouvernement accentue la pénurie d’emplois dans notre pays, or, le manque d’emplois est précisément le problème numéro un dans notre île.
Sans doute parmi les plus touchés par cette réforme, ce sont les jeunes qui voient les possibilités d’emploi se réduire encore davantage. Et l’autre conséquence de cette mesure sur les jeunes d’aujourd’hui, c’est qu’elle les condamne à être les pauvres de demain. Car moins d’emplois veut dire une baisse des cotisations versées, et donc une diminution du montant de la retraite plus tard.
Outre les jeunes, tous les travailleurs sont concernés par la réforme des retraites. Car cette loi durcit les conditions pour avoir droit à une retraite décente. Ce droit étant défini par la durée des cotisations, il est clair que dans une île déjà lourdement touchée par le chômage comme peut l’être notre pays, nombreux seront les travailleurs qui n’auront pas cotisé suffisamment pour avoir droit à un revenu supérieur au seuil de pauvreté.
52% des Réunionnais, dont beaucoup de retraités, vivaient sous ce seuil en 2006, avec la réforme des retraites, cette proportion va s’accentuer.
Pour remettre en cause cet appauvrissement de La Réunion, il faut changer en 2012. Le changement commence par la victoire au mois de mars.


Kanalreunion.com