Actualités

La Région annule une réunion avec la commune de Saint-Paul

Le sectarisme plutôt que le partenariat

Témoignages.re / 7 décembre 2010

Une réunion de travail sur plusieurs grands dossiers nécessitant un partenariat entre la commune de Saint-Paul et le Conseil régional devait avoir lieu à la Région ce lundi après-midi 6 décembre 2010. « Le président du conseil régional nous a fait prévenir le matin par téléphone que cette rencontre était annulée », proteste Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul. Ce dimanche, elle avait accusé la Région d’avoir un comportement clientéliste dans certains cantons saint-paulois renouvelables aux cantonales de mars 2011. « Le président de Région mélange les genres et par susceptibilité annule une réunion importante pour le développement de Saint-Paul en particulier et de La Réunion en général ».

« Par respect pour les 10.000 chômeurs de Saint-Paul, j’avais le devoir de m’élever contre une attribution ciblée par la Région de contrats d’emplois verts. Je ne vois pas en quoi cela remettait en cause le rendez-vous que nous avions ce lundi avec le président de Région » estime Huguette Bello. « Nous devions discuter de dossiers extrêmement importants, de tourisme notamment - sachant que 50% de la filière touristique est localisée à Saint-Paul. Tous ces dossiers sont importants pour La Réunion. Je trouve extrêmement dommageable que le président de Région ait jugé bon d’annuler la rencontre » ajoutait l’élue saint-pauloise. « Il aurait été intéressant de savoir si les promesses, les programmes et les paroles allaient être suivis d’actes concrets » disait-elle encore

Rappelons que dans une conférence de presse qu’elle a tenue ce dimanche, la députée-maire avait accusé le Conseil régional d’avoir attribué 360 emplois aidés répartis dans 3 cantons ciblés. Il s’agit en l’occurrence du premier, du deuxième et du cinquième canton de Saint-Paul, tous renouvelables aux cantonales de mars 2011. Ces contrats, affirme l’élue communiste ont été donnés à des associations venant d’être créées et proches de candidats opposés à la majorité communale. La députée-maire avait parlé de « clientélisme » exercé par la Région.

« Il est question d’argent public et l’argent est rare, on ne peut pas laisser faire n’importe quoi » commentait Huguette Bello ce lundi. « Faire de la politique, c’est aussi savoir affronter la vérité et je ne vois pas en quoi la vérité peut être injurieuse », martelait-elle.

À la question de savoir s’il n’aurait pas été plus judicieux d’attendre que la réunion avec la Région ait lieu avant de l’accuser de clientélisme, Huguette Bello répond « l’attribution définitive des contrats doit être décidé ce mardi en commission permanente, il y avait donc urgence. Par ailleurs, je ne suis pas dans une attitude de déférence vis-à-vis de qui que ce soit. Recevoir la commune de Saint-Paul, ou n’importe quelle autre commune n’est pas une faveur, mais un devoir de la part de la Région ».

La députée-maire ajoutait « on ne fait pas de politique avec des ressentiments et de la rancune. Nous ne sommes pas des sujets mais des citoyens nous n’avons donc commis aucun crime de lèse-majesté ».

Elle indique que sa commune ne demandera pas de nouveau rendez-vous à la Région « puisque l’annulation ne vient pas de nous », mais qu’elle se rendra « à une nouvelle réunion si le président de Région l’organise ».


Kanalreunion.com