Actualités

La Région mise sur l’innovation

Retour sur l’assemblée plénière du Conseil régional

Manuel Marchal / 1er février 2010

Vendredi, lors de la séance plénière du Conseil régional, Maya Césari a rappelé les différents projets et réalisation impulsés par la Région Réunion dans le domaine de l’innovation.

L’assemblée plénière de la Région vendredi dernier a débouché sur plusieurs décisions importantes : adoption d’un budget consacré à 61% à l’investissement, création d’un fonds de garantie permettant d’accéder au chauffe-eau solaire pour 10 euros par mois, adoption à l’unanimité des votants d’une motion demandant à l’AGS de payer les indemnités aux anciens salariés de l’ARAST et ouverture d’une enveloppe de 100.000 euros destinée à la reconstruction d’une école à Haïti.
Cette séance plénière a été aussi l’occasion de revenir sur quelques dossiers marquant de ces six dernières années. Maya Césari, Conseillère régionale déléguée à l’Innovation, est ainsi revenue sur plusieurs projets dans lesquels la collectivité régionale est impliquée.
Maya Césari a tout d’abord cité deux exemples où La Réunion s’intègre dans un réseau mondial de pôles d’excellence : l’étude des phénomènes de l’atmosphère et le traitement des données satellitaires de télédétection.
L’Observatoire atmosphérique du Maïdo est un équipement qui sera implanté dans les Hauts de l’Ouest. Il n’y en a que quelques-uns au monde, et l’un d’entre eux est à La Réunion.
L’antenne de réception des données satellite de télédétection est un autre équipement de pointe qui sera installé à La Réunion, plus précisément à Saint-Pierre. Elle permettra notamment de traiter les données de plusieurs satellites qui survolent notre région. Des applications sont prévues notamment dans l’étude des phénomènes climatiques. L’Observatoire du Maïdo et l’antenne satellitaire de Saint-Pierre renforcent la contribution de La Réunion dans les réseaux internationaux de recherche. Ces deux équipements placent La Réunion à un niveau d’excellence dans ce domaine.
Outre la recherche, l’action de la Région pour l’innovation se situe aussi dans l’économie. La Région participe au Fonds commun de placements à risque (FCPR). Ce fonds apporte notamment un soutien au développement des TPE-PME. « Il faut miser sur l’innovation », souligne Maya Césari, qui précise que cette stratégie est partagée par un grand nombre d’acteurs.
La conseillère régionale rappelle aussi que la collectivité a triplé sa subvention au Pôle de compétitivité Qualitropic, et qu’elle soutient également la démarche de TEMERGIE, l’association qui regroupe des professionnels de l’industrie des énergies renouvelables.
La politique régionale de l’innovation a aussi débouché sur la création d’outils tels que l’ARDA pour l’aquaculture, et l’ARER pour l’énergie.
Ces réalisations sont reconnues au plus haut niveau, aussi bien par le gouvernement que par l’Union Européenne. La DG Régio de l’Union Européenne parle de La Réunion comme d’une région innovante.
« Le manque d’ouverture et d’avenir pour nos "cerveaux" nous préoccupe », conclut Maya Césari, qui ajoute que la mise en place de projets structurants et innovants va dans le sens de la valorisation à La Réunion des compétences de jeunes ayant un niveau de formation de plus en plus élevé.
Enfin, la Région travaille à la rédaction d’une Charte régionale de l’innovation.
En misant sur l’innovation, la Région favorise l’émergence d’une nouvelle économie qui contribuera à la sortie de la crise par le haut.

M.M.


Kanalreunion.com