Actualités

« La Région Réunion claque la porte à l’avenir des jeunes »

17,5/20 à son mémoire, avis très favorable de la Commission d’expert, dossier refusé par la majorité de la Région

Témoignages.re / 3 novembre 2010

Voici le témoignage d’une étudiante dont le dossier a été refusé par la majorité dirigée par l’UMP Didier Robert.

Étudiante, je viens d’être diplômée : bac + 5 en poche et c’est avec un 17,5/20 à mon mémoire et le sentiment d’avoir réussi mes études que je m’avance vers la thèse : le doctorat a toujours été un objectif. Je constitue donc un dossier de demande d’allocation régionale pour la formation doctorale avec un dossier et un sujet solide. Je n’ai pas été reçue et j’ai décidé d’entrer en guerre car de nombreuses choses sont à dénoncer aujourd’hui.

Il se trouve que mon dossier était classé dans les avis très favorables par la commission d’expert, commission indépendante de la Région. La seconde commission (la commission éducation et formation) composée d’élus a décidé d’outrepasser l’avis de la commission d’expertise. Nous sommes quatre étudiants dans ce cas, dont l’un major de sa promotion en sciences a été refusé. Il n’a aucun motif de refus, ni d’explications plausibles à ce sujet. Il s’agit de décisions politiques arbitraires, impartiales et d’un manque de justice et de neutralité. Alors qu’avec la précédente mandature, l’avis de la commission d’expert avait toujours été respecté...

La Région Réunion se montre aujourd’hui totalement irresponsable et refuse le progrès et cela à deux niveaux :

- L’avis de la commission d’expertise a été outrepassé, ignoré et négligé au profit de la subjectivité et de l’incohérence des élus de la majorité au pouvoir.

- Le refus de financer le développement de la recherche et de l’enseignement doctoral sur notre île reflète l’irresponsabilité de la Région face au développement, économique, culturel, social et scientifique de notre département.

Les élus de la commission éducation et formation ont donné une issue défavorable à tous les dossiers classés favorablement par les experts du comité local d’expertise... Manque de respect, immoralité ou choix subjectif et personnel des élus locaux qui offrent un beau reflet de la politique autocratique et antidémocratique du pouvoir de droite qui s’exerce actuellement en France hexagonale.

Les critères de compétence et l’intérêt régional du sujet sont donc passés au second plan alors que ce sont sur ces critères que se base la première sélection.

Pour exemplifier concrètement cette malversation, ont été reçu les avis suivants :
« n’est pas le candidat idéal pour une thèse, candidat très moyen »_ « sujet n’ayant aucune cohérence, candidate non brillante »_ « Bon parcours, inadéquation entre le sujet de la thèse et la directrice, caractère flou de la problématique du sujet ».

Face à cela ont été déclassées les mentions suivantes :
« cursus intéressant, sujet originale, candidate sérieuse, bien encadré ». « Candidat classé, a eu des problèmes personnels, double compétence intéressante, labo bien classé »_ « major, sujet intéressant, classique mais pas ambitieux, acteurs éco intéressés par le sujet, très bon encadrement »

Nous demandons aujourd’hui des explications à la Région, ainsi que des arguments plausibles et valables qui justifient un tel écart de comportement de la part d’élus soi-disant responsables et engagés.

 Une étudiante en sursis 


Kanalreunion.com