Actualités

La Région Réunion de nouveau offerte à Didier Robert ?

Après la triangulaire de 2010, le choix d’une tête de liste incapable de rassembler ?

Manuel Marchal / 8 décembre 2015

Selon des informations parues dans la presse ce matin, un accord permettant la réélection de Didier Robert aurait été conclu. En effet, Huguette Bello conduirait la seule liste opposée au président sortant dimanche prochain. Si cette information se vérifiait, alors ce serait une répétition des régionales de 2010 avec une tactique différente : au lieu de la triangulaire, le choix d’une tête de liste incapable de rassembler. La conséquence serait la même, l’élection de Didier Robert à la présidence de Région.

Quelques heures après le conférence du Parti communiste réunionnais, une rumeur a commencé à circuler. Huguette Bello serait tête de liste au second tour. Une autre source a donné la même information ce matin. D’après Imaz Press Réunion, Bello-Annette, la liste LPA et Pour une Réunion nouvelle fusionneraient. Huguette Bello aurait réussi à s’imposer comme tête de liste.

Le dépôt des listes doit se faire au plus tard à 18 heures. Tout sera donc clarifié aujourd’hui.

La réalité des urnes au premier tour

Lors du premier tour des élections régionales, la liste conduite par Huguette Bello avait réalisé un résultat bien loin des prévisions les plus pessimistes des sondeurs. Elle était largement derrière celle de Didier Robert à Saint-Denis, ville pourtant dirigée par Gilbert Annette, premier colistier de Huguette Bello. Au Port, la présidente de PLR avait enregistré un recul de 20 points par rapport aux législatives, dernier scrutin où elle se présentait sous son nom. À Saint-Paul, là où Huguette Bello était encore maire l’an dernier, Bello-Annette étaient là aussi distancée. Cela veut dire qu’elle est en perte de vitesse dans les bastions où elle pensait faire le plein.

Outre cette dynamique négative, le PCR avait rappelé que compte-tenu du contentieux que l’ex-maire de Saint-Paul entretient avec le Parti communiste réunionnais, Huguette Bello ne pouvait être la tête de liste rassembleuse indispensable au renversement de la situation. De plus, le choix de l’imposer comme tête de liste au premier tour avait introduit la division, car cela s’était fait sur la base de l’exclusion du PCR et du Progrès.

Qui veut répéter la catastrophe de 2010 ?

Ces faits ne sont ignorés par personne. Ils expliquent pourquoi Huguette Bello n’est pas la tête de liste capable d’incarner le rassemblement. Ce serait donc manifestement le plus mauvais choix, et voudrait donc dire que la réélection de Didier Robert serait donc assurée.

En 2010, une liste s’était maintenue sans aucune chance de l’emporter tout en sachant que ce choix favorisait Didier Robert et desservait la cause de la liste des forces de progrès conduite par Paul Vergès.
5 ans plus tard, la méthode serait différente, mais la conséquence la même : la victoire assurée pour Didier Robert.
Nous ne tarderons pas à être fixé.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La politique ce n’est pas de l’arithmétique . C’est vrai que le président sortant n’a réuni que 41% des voix sur son nom au premier tour et que le rassemblement de ceux qui n’ont pas voté pour lui pourrait l’empêcher de passer au second tour . Mais tout dépend évidement de la personne qui conduira ce rassemblement . Si celle ci est rejetée par une grande partie des électeurs qui composent ce rassemblement , celui ci ne pourra pas gagner car ces électeurs là n’iront pas voter ou iront même voter pour le président sortant pour l’empêcher de gagner .

    La politique ne se pratique pas seulement avec une petite machine à calculer , mais aussi avec le coeur , les tripes et l’intelligence qui permet à chacun de discerner où est vraiment l’intérêt général dans sa démarche . Les responsables politiques doivent gérer leur carrière et faire attention à ne pas se faire éliminer , mais leur but principal doit toujours être la défense de l’intérêt général, et lorsque celui ci commande de se mettre en retrait , ils doivent obéir . La plupart des échecs électoraux sont dûs au fait que les candidats qui veulent être au premier rang refusent d’accepter de laisser la place à un autre candidat qui aurait plus de chance d’offrir la victoire à son camp .

    Monsieur Thierry Robert devrait bien analyser quelles sont ses chances de victoire avant de s’engager en deuxième position derrière Huguette Bello , car compte tenu du contentieux apparent qui l’oppose aux communistes , ces derniers risquent de se démobiliser et refuser de la conduire à la victoire .

    En revanche si à défaut de pouvoir obtenir la tête de liste d’un grand rassemblement avec Huguette Bello et Patrick Le breton il fusionnait uniquement avec la liste de Le Breton il créerait les conditions d’une triangulaire dans laquelle il est déjà assuré de pouvoir compter sur 28% des électeurs qui se sont déplacés pour le premier tour et d’être en meilleur position que Huguette Bello pour attirer les abstentionnistes du premier tour . Et si on considère que lors des élections présidentielles de 2012 plus de 70% des électeurs ont voté pour François Hollande dont une bonne partie en obéissant aux consignes données par le président du Modem François Bayrou qui soutient Thierry Robert , et que à ce titre les électeurs socialistes sont un peu redevables aux centristes , il aurait même la possibilité de devancer le président sortant au deuxième tour .

    C’est vrai que l’on peut également faire le raisonnement inverse et dire que les électeurs de Thierry Robert pourraient refuser de reconduire leur voix sur un liste composée avec Patrick Le Breton et des communistes , mais ce risque est moins important que celui de voir ses électeurs se reporter sur le président sortant s’il se retrouve en deuxième position sur la liste de Huguette Bello , car à la réunion comme en France métropolitaine le centre est majoritairement plus proche de la gauche que de la droite .

    Dans ces conditions, il est préférable qu’il s’oriente vers une triangulaire dans laquelle il apparaitrait vraiment comme le rassembleur aussi bien sur sa droite que sur sa gauche et lui permettrait de mobiliser au moins 65% des électeurs et d’avoir au moins 38% des suffrages exprimés contre 36% pour monsieur Didier Robert et 26% pour Huguette Bello . Ce pronostic serait bien sûr moins beau que 56% pour lui contre 44% pour le président sortant s’il conduisait la liste d’union avec Huguette Bello et Patrick Le Breton, avec une participation presque identique , mais serait quand même suffisant pour qu’il soit le nouveau président de la Région Réunion , alors que s’il reste en deuxième position sur une liste d’union conduite par Huguette Bello la participation électorale ne dépasserait pas 55% et le résultat serait plus favorable au président sortant qui l’emporterait avec un ou deux points d’écart ,(51% contre 49%)

    Par conséquent s’il ne peut avoir la la tête de liste du large rassemblement auquel faisait allusion Patrick Le Breton , il vaudrait mieux à mon humble avis qu’il soit la tête d’une liste constituée avec Le Breton et qu’il tente sa chance dans une triangulaire .
    A bon entendeur salut .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com