Actualités

La responsabilité des électeurs socialistes

Témoignages.re / 20 mars 2010

Demain, une des clés du scrutin sera le comportement des électeurs socialistes. Ces derniers ont un choix décisif à faire : pour éviter tout risque de voir la liste UMP de Didier Robert remporter cette élection et appliquer à la Région la politique de régression sociale du gouvernement, ils doivent voter pour la lite qui le plus de chances de mettre en échec l’UMP.
L’Alliance au 1er tour est arrivée en tête, l’UMP et la liste PS est arrivée en 3ème position.
L’écart des voix avec l’Alliance et l’UMP est tel que la liste conduite par Michel Vergoz n’a donc aucune chance de l’emporter dimanche.
En principe, comme cela s’est produit dans quasiment toutes les régions en France, les listes progressistes, c’est-à-dire, celles de l’Alliance et du PS, auraient dû fusionner pour assurer la victoire au second tour. L’addition des voix de l’Alliance et du PS ne laisserait aucune chance à l’UMP.
Mais, en maintenant leur liste au second tour, Michel Vergoz et les responsables du PS ont choisi de diviser les voix de gauche prennent le risque insensé de faire gagner l’UMP.
Unies, les forces progressistes ont une confortable avance et sont sûrs de l’emportés ; divisées et dispersées sur 2 listes, elles offrent à l’UMP une chance de l’emporter.
Dans quasiment toutes les régions de France, l’union s’est faite pour mettre en échec l’UMP. À La Réunion, les dirigeants de la Fédération socialiste ont pris la responsabilité de la division.
Mais dimanche, ce sont les électeurs socialistes qui doivent prendre leurs responsabilités. Le seul moyen de mettre en échec l’UMP, c’est de voter pour la liste en mesure de l’emporter, c’est-à-dire l’Alliance.


À quoi joue Michel Vergoz ?

Dans toutes les régions de France le seul objectif est de faire échec à la politique UMP et l’union des forces de gauche est partout privilégiée autour de la liste arrivée en tête pour atteindre cet objectif !
À La Réunion des responsables de la Fédération socialiste en ont décidé autrement. Pourtant le 23 février dernier, dans une interview Michel Vergoz répond sur Paul Vergès « c’est un président sortant de Région qui a réalisé une avancée réelle pour La Réunion en signant les accords de Matignon portant la réalisation du tram train et de la nouvelle route du littoral ».
Hier, jeudi 18 mars sur ce même média il déclare « Robert n’est pas pire que Vergès–Tak ». En disant cela, la tête de liste du PS d’une part contredit ces propos quelques jours avant, et pire encore il ne montre pas une détermination à mettre à mal la droite UMP.
Alors dimanche, le PS ne peut faire porter aux électeurs la lourde responsabilité de faire battre la gauche. Au contraire au nom de la sauvegarde des intérêts des Réunionnais, une mobilisation de toutes les voix de gauche sur la liste de l’Alliance est le seul rempart à l’amplification de la politique UMP à La Réunion !
Alors dimanche le seul choix responsable c’est celui de l’Alliance, Votons utile, Votons massivement pour Paul Vergès !


Kanalreunion.com