Actualités

La responsabilité des Réunionnais

Législatives à Saint-Denis : Succès du débat sur la démocratie organisé par l’union PCR-Insoumis

Témoignages.re / 3 juin 2017

Tirant les conséquences des échecs pour La Réunion des gouvernements qui se succèdent, le Parti communiste réunionnais propose de changer de cadre. C’est la responsabilité. Elie Hoarau, président du PCR, a présenté ce nouveau cadre hier lors de la conférence organisée par l’union PCR-Insoumis dans la 1ere circonscription. La responsabilité est un projet qui peut être rendu possible par la 6e République, car la réécriture de la Constitution créera un nouveau cadre.

JPEG - 49 ko
Elie Hoarau, président du PCR.

Elie Hoarau, président du Parti communiste réunionnais, a présenté hier e projet de responsabilité. Il part du constat que le bilan des gouvernements qui se succèdent est négatif à La Réunion. La loi du 19 mars 1946 a fait de La Réunion un département français. Elle a inscrit l’égalité dans la loi, une égalité qu’il a ensuite fallu arracher dans la lutte. Mais ce cadre ne permet pas de régler les problèmes actuels et à venir.

« Quand Jean-Luc Mélenchon propose de changer le cadre de la 5e République pour aller vers la 6e République, nous sommes d’accord. L’accord se fait aussi sur la méthode avec l’appel au peuple pour rédiger une nouvelle Constitution.

Cette réécriture du texte fondamental de la République est l’occasion de revoir le cadre. Car le PCR considère que la République englobe des territoires très différents. Au niveau de La Réunion, « nous devons avoir la possibilité d’élaborer des lois en dehors du domaine régalien ». Ces lois doivent servir à mettre en œuvre un projet de développement. C’est pourquoi la première chose à faire est de supprimer l’alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution qui interdit aux collectivités de La Réunion d’adapter et d’expérimenter des lois.

Compétences élargies

L’autre volet de la responsabilité, c’est l’accès des Réunionnais à des compétences élargies. Elie Hoarau a cité le cas des Accords de partenariat économique qui doivent être signés entre l’Union européenne et les pays voisins. Si les Réunionnais peuvent avoir la compétence de négocier directement, alors ils pourront y faire figurer des clauses de sauvegarde et un moratoire pour protéger la production locale. C’est une nécessité pour garantir le décollage économique de La Réunion.

Ces compétences seront exercées par une Collectivité territoriale unique, remplaçant la Région et le Département, respectant la parité et élue à la proportionnelle intégrale afin que tous les courants de pensée puissent être représentés.

Cette assemblée devra élaborer un projet de développement qui sera financé par un fonds de développement alimenté par les fonds européens et ceux de l’État.

En conclusion, Elie Hoarau a rappelé que rien n’est joué pour ces élections législatives. Emmanuel Macron est en effet à la recherche d’une majorité. C’est en élisant un maximum de députés progressistes que les causes de la 6e République et de la responsabilité pourront avancer.


Kanalreunion.com