Actualités

« La Réunion a des richesses qu’il faut développer »

Conférence de presse du Front de Gauche

Céline Tabou / 10 mars 2012

François Delapierrre, secrétaire général du Front de Gauche et directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon a tenu une conférence de presse, vendredi 9 mars 2012, à Saint-Denis. Ce dernier a salué le travail mené par les militants et sympathisants Réunionnais et annoncé la venue du candidat Jean-Luc Mélenchon, le 25 mars.

En présence de Jean-Hughes Savigny et Pascal Basse du Front de Gauche Réunion, Max Banon, représentant le président du Comité de soutien de Jean-Luc Mélenchon, Ivan Hoareau, François Delapierrre a donné les trois points de base du programme du Front de Gauche. Il a également évoqué les spécificités réunionnaises notamment dans les domaines énergétiques et agroalimentaires.

Des propositions pour «  soulager les Réunionnais  »

Le secrétaire général a évoqué les propositions faites par son candidat, notamment un SMIC à 1.700 euros, l’augmentation des minimas sociaux, titularisation des précaires de la Fonction Publique et entre autres, la baisse des loyers. « La Réunion se situe dans une situation explosive. Ça va péter, car La Réunion est le cratère d’une France en état d’urgence sociale et politique », a indiqué François Delapierre.
Ce dernier a évoqué les politiques d’austérité, de désengagement de l’État, du développement de la pauvreté, de l’explosion des inégalités, de l’oligarchie du pouvoir, des monopoles dans l’agroalimentaire et l’énergie et du libre-échange. Mettant en avant les « richesses de La Réunion qu’il faut développer, avec une économie endogène, notamment avec le potentiel démographique, les pays voisins francophones et les énergies renouvelables ».
Il a appelé la population Réunionnaise à faire vivre le potentiel de l’île, « le peuple doit reprendre le pouvoir sur elle-même. Il ne faut pas mendier ou s’endormir face aux solutions passagères et des contrats aidés, mais revendiquer, mobiliser et participer aux mouvements existants dans toute l’île ».

De grandes orientations pour la France et La Réunion

Évoquant les propositions pour le national et le local, François Delapierre a présenté les trois propositions fondamentales du Front de Gauche. En premier lieu, « le partage des richesses » avec des mesures sur la hausse des minimas sociaux et des salaires moyens, mais aussi la construction de logement, créateur d’emploi. Le Front de Gauche propose ensuite la planification énergétique. François Delapierre a tenu à « rendre à César ce qui appartient à César. C’est Paul Vergès qui a inspiré la planification écologique du Front de Gauche ». Ce dernier a appelé au développement d’un réseau ferroviaire propre, de transports en commun, de l’exploitation des énergies renouvelables afin que « l’autonomie énergétique qui est indispensable » soit réalisé à La Réunion.
En dernier lieu, le candidat à la présidentielle propose la sortie du traité de Lisbonne et le rejet des traités européens, dictés par l’Allemagne. Appelant à la désobéissance européenne, « il existe une Europe a plusieurs vitesses servant les intérêts de l’Allemagne. Ces traités menacent la République française et ont un impact à La Réunion ». En effet, La Réunion est une Région UltraPériphérique (RUP) dépendant de financements européens pour atteindre le rattrapage économique de la France. Les RUP sont « menacés par les européens », car si un État refuse les conditions émises par Bruxelles pour rééquilibrer ses finances publiques, les régions ultrapériphériques se verront retirer les subventions, a expliqué François Delapierre.

Céline Tabou


« Des convergences avec les idées du PCR »

Reconnaissant que certains points évoqués par le Parti Communiste Réunionnais coïncident avec le programme du Front de Gauche, le secrétaire général du Parti a indiqué que la question de la préférence régionale, le développement endogène et les mesures évoquées n’auraient plus lieu, car « il y aura du travail pour tous. On ne manquera pas de bras ». François Delapierre a évoqué la longue lettre de Jean-Luc Mélenchon en réponse aux propositions faites par le PCR, ce dernier a expliqué que le PCR devrait communiquer la lettre et l’intégrer au débat.


Kanalreunion.com