Actualités

La Réunion : l’Alliance est le seul rempart à la casse sociale

La clarification apportée par le premier débat télévisé

Manuel Marchal / 18 mars 2010

À quatre jours du second tour des Régionales avait lieu un débat télévisé entre les trois têtes de liste. Tous les téléspectateurs ont pu constater la connivence entre les représentants de l’UMP et de la liste PS. Didier Robert et Michel Vergoz ont concentré leurs attaques contre la Région, tout en exonérant le gouvernement de ses responsabilités dans la crise. Michel Vergoz a même été jusqu’à affirmer son intention de supprimer le tram-train à la grande satisfaction de Didier Robert. Les Réunionnais savent désormais clairement qui est la liste qui défend leurs intérêts face au gouvernement, et dimanche, ils confirmeront la confiance qu’ils ont largement accordé dès le premier tour à l’Alliance.

C’est sur le plateau d’Antenne Réunion qu’avait lieu le premier débat télévisé de l’entre deux tours.

Dès le départ, les téléspectateurs n’ont pas manqué de remarquer que Michel Vergoz a concentré ses attaques contre la Région et son président, qui conduit la liste de l’Alliance. Bien qu’elles furent démasquées très tôt dans le débat par Paul Vergès, ces attaques ne cessèrent pas, bien au contraire. Elles sont allées en accentuant jusqu’à atteindre un point culminant : Michel Vergoz dit non au tram-train. Devant le représentant de la liste UMP tout sourire, la tête de liste du PS venait catégoriquement de se prononcer contre un projet attendu par 78% de la population, et qui est la clé de voûte d’un programme d’investissement de 2,6 milliards d’euros financé par l’État et la Région. Cela amène à se demander quelle est la véritable orientation idéologique d’un dirigeant qui s’aligne sans état d’âme sur la position de la tête de liste UMP.

Pour sa part, Didier Robert a utilisé des arguments quasiment identiques à ceux de Michel Vergoz pour attaquer le bilan de la Région et les projets de l’Alliance. Tout comme la tête de liste PS, la tête de liste UMP a tenté d’exonérer le gouvernement de sa part de responsabilité dans la situation dramatique dans laquelle se trouve La Réunion.

Ce comportement n’est guère étonnant. Depuis qu’il est député, Didier Robert a toujours voté pour les suppressions de postes de fonctionnaire, pour la réduction des budgets consacrés à l’atténuation des effets de la crise pour les plus pauvres. Et quand le gouvernement fait voter des lois qui restreignent les capacités budgétaires des collectivités locales, Didier Robert est d’accord. Ce qui est plus étonnant, c’est la persistance de Michel Vergoz à afficher des convergences de fond avec le représentant d’une politique qu’il dit combattre.

Cela permet de constater que dès le premier débat télévisé, c’est la clarification.

Car seul Paul Vergès a rappelé l’ampleur de la crise sociale, « une réalité qui s’aggrave en fonction des décisions prises par les gouvernements en place soutenus par l’UMP ».

Face à cette urgence sociale, la tête de liste de l’Alliance a rappelé des propositions. Outre l’accélération de la mise en œuvre des grands chantiers, il a appelé à l’union de tous les Réunionnais, l’union de toutes les collectivités locales, afin de créer « le front le plus large pour combattre cette politique » qui rend chaque jour plus difficile la situation des plus pauvres.

La première concrétisation de ce large front, c’est de confirmer et d’amplifier l’avance de l’Alliance dimanche prochain. Les Réunionnais ont placé l’Alliance en position de battre la liste représentant le gouvernement UMP. C’est donc l’Alliance qui a la possibilité de faire participer les Réunionnais à ce vaste mouvement de contestation de la politique gouvernementale qui oublie les plus pauvres dans la crise. Et de conclure sur cet appel au vote utile, le vote pour l’Alliance, le seul qui peut faire échouer la prise de pouvoir de l’UMP à la Région.

Manuel Marchal


Démission de la Mairie du Tampon ou de la Région : Didier Robert refuse de répondre

Même s’il ne gagnera pas dimanche, Didier Robert sera élu au Conseil régional. Il devra donc décider s’il doit siéger à la Région, à l’Assemblée nationale ou au Conseil municipal du Tampon. Le journaliste d’Antenne Réunion a mis le doigt sur une impossibilité légale. Si Didier Robert fait campagne, c’est pour être président de la Région. Or, il est interdit d’être à la fois maire et président d’une collectivité. Interrogé sur le choix qu’il ferait, Didier Robert a dit qu’il a déjà répondu à cette question durant la campagne. La question lui a été posée une seconde fois, sa réponse a été la suivante : il appliquera la règle de la République. Autrement dit, à trois jours du scrutin, personne ne sait si Didier Robert veut rester à la Mairie du Tampon ou siéger à la Région.

Alors, "Témoignages" donne un indice à ceux qui souhaiteraient porter leur voix sur Didier Robert. Puisque ce dernier va perdre dimanche, il ne siégera pas à la Région. Pourquoi alors voter pour lui ?


Victoire au premier tour face à l’UMP d’une liste d’union en Guadeloupe

Paul Vergès a rappelé que dimanche dernier, la seule élection remportée au premier tour l’a été par une liste conduite par Victorin Lurel, président sortant de la Région Guadeloupe et membre de la Direction du PS, et par Mme Carabin, députée UMP de la Guadeloupe. Ce choix lui a permis de conduire une liste élue dès le premier tour, devançant une liste UMP dans laquelle figurait un membre du gouvernement.

Rappelons qu’à La Réunion, Michel Vergoz a refusé l’union avec l’Alliance au deuxième tour parce qu’il ne voulait pas entendre parler de la présence d’André Thien Ah Koon, ancien député du groupe UMP. Cela amène à se demander quelles sont les véritables motivations de cette décision ? Michel Vergoz cherche-t-il à favoriser l’UMP en adoptant une tactique totalement opposée à celle de Victorin Lurel ?



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’alliance doit gagner contre les démolisseurs de tous bord

    je regrette de pas m’être engagé avant au côté de ceux qui agissent et font avancer la réunion contre tous ceux qui n’ont qu’un souci être calife à la place du calife en se moquant des intérêts majeurs de la réunion

    je regrette d’autant que j’avais prévu cette attaque tout azimut contre l’alliance

    DIMANCHE COMME AU PREMIER TOUR ALLONS VOTER POUR L’ALLIANCE

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • je suis d’accord avec vous , dites a mr robert de s’occuper de sa petite commune qui fait misère a voir avant de vouloir prendre la place de mr vergès qui est digne de porter le nom de présient de la région .je suis tamponnaise et je peus vous dire de venir l’état de notre commune ,surtout du quartier des trois mares le soir avec plus d’une vingtaine de clochards qui attendent la croix rouge le soir pour manger sur le parvis de l’église ,et là mr robert veux s’occupper de la région ,arret manipule la population réuninonnaise et laisse mr vergès mène la réunoin a la réussite.

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com