Actualités

La Réunion : La nouvelle route du littoral ne se fera pas

Une conséquence logique des déclarations et le la pratique de Didier Robert

Manuel Marchal / 5 octobre 2010

Les déclarations du président de la Région et ses actes depuis 6 mois montrent que le projet de la nouvelle route du littoral est bel et bien enterré. Car avec Didier Robert à la présidence de la Région, « malgré le financement apporté par l’État et l’Europe, ne dispose pas des moyens pour réaliser ce projet, qui hypothèque l’avenir ». Ce qui était dit pour un chantier de 1,6 milliard l’est encore plus pour un autre qui coûte déjà plus de 2 milliards alors que les études sont loin d’être finies.

Durant la campagne électorale, Didier Robert a fait part de ses critiques concernant la réalisation du tram-train. Pour la première tranche du tram-train, 43 kilomètres estimés à 1,6 milliard d’euros, le membre du bureau politique de l’UMP a martelé que la Région ne pouvait pas mener à bien ce chantier. Ainsi, il a constamment répété cette phrase, notamment dans des communiqués publiés le 2 décembre 2009 et le 8 mars 2010 sur le site d’Antenne Réunion : « Tout le monde a conscience que la Région, malgré le financement apporté par l’État et l’Europe, ne dispose pas des moyens pour réaliser ce projet, qui hypothèque l’avenir ».
Arrivé à la présidence de la Région, Didier Robert ne fait rien pour faire avancer ce dossier. Pire, le 31 mai, il préfère aller bat’karé à Nice plutôt que de regarder dans les yeux les dirigeants de Tram’tiss afin de leur annoncer sa décision de stopper le tram-train, quel que soit le coût supporté par la collectivité.
Quelques jours plus tard, le 3 juin, il organise une conférence de presse pour laquelle il prend bien soin de censurer "Témoignages". Malgré tout, nos confrères ont relevé les raisons invoquées par le président de la Région pour justifier sa décision. Pour Didier Robert, l’arrêt du tram-train n’est pas une décision politique, mais c’est un choix financier. Car pour ce chantier de 1,6 milliard d’euros, « notre collectivité est dans l’incapacité de financer et de mener à bien la réalisation de ce projet », déclare-t-il selon Imaz Press Réunion. « L’ancienne majorité ne pouvait plus ignorer qu’elle n’avait pas les moyens de ce projet et que le dossier comportait encore de très nombreuses incertitudes juridiques et techniques », ajoute le membre du bureau politique de l’UMP.

« La Région ne dispose pas des moyens »

Quatre mois plus tard, les conseillers régionaux sont amenés à se prononcer sur un avant-projet de la nouvelle route du littoral. Rappelons que Didier Robert a décidé de casser celle qui était prévue dans le Protocole de Matignon pour la remplacer par un ouvrage sur 6 voies, pouvant à terme accueillir un train !
Ce qui coûtait moins d’un milliard d’euros en 2007 (route à 4 voies) connaît d’ores et déjà un dépassement record. Alors que les études sont loin d’être terminées, et donc à plus de trois ans du début éventuel du chantier, le coût est déjà estimé à plus de 2 milliards d’euros.
Lorsque l’on connaît l’inflation, ce coût sera donc très largement supérieur quand débuteront les travaux, et donc approcher allègrement les 5 milliards si jamais la nouvelle route du littoral existe un jour.
Mais il est désormais certain que la nouvelle route du littoral est déjà enterrée par Didier Robert.
En effet, il a multiplié les déclarations pour affirmer que la Région était incapable de financer un chantier de 1,6 milliard d’euros pour 43 kilomètres de tram-train. Donc la Région dirigée par Didier Robert sera encore plus incapable de financer plus de 2 milliards pour 12 kilomètres d’une route à la merci de la montée des eaux.

Où sont les crédits ?

De plus, depuis 6 mois, le nouveau président de la Région démontre qu’il n’a pas la capacité d’aller chercher les financements nécessaires à ses projets. En effet, tout ce qui est mis en œuvre par la Région aujourd’hui a été prévu par l’ancienne équipe. Pour le reste, Didier Robert et ses amis dépensent l’argent épargné pour construire la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise.
Mais pas l’ombre d’un financement nouveau au cours des six derniers mois, comme en témoigne la visite annoncée puis annulée du Premier ministre. François Fillon devait venir le mois dernier signer avec Didier Robert le Protocole de Matignon dans notre île. Mais il n’est pas venu, et contrairement à la promesse de Didier Robert, rien n’a été signé. Et cela traîne depuis déjà 6 mois.
À son arrivée à la Région, Didier Robert pouvait lancer un chantier de 1,6 milliard d’euros. Il suffisait pour cela qu’il lutte pour obtenir du gouvernement qu’il respecte sa signature. Didier Robert ne l’a pas fait, préférant privilégier les intérêts de l’UMP à ceux des Réunionnais. Maintenant que le coût de la nouvelle route du littoral est déjà 33% supérieur à celui du tram-train, il apparaît clairement que tant que Didier Robert sera à la Région, ce chantier ne verra jamais le jour.

Manuel Marchal



Un message, un commentaire ?



Messages






  • il faudra de la patiente aux Réunionnais car avant 3 ans et demi didier robert ne pourra pas étre "déboulonné" à moins qu’il démissionne !ce qui est moins sur ! mais sa chute ne fait aucun doute, car il a menti à la population, il savait qu’il ne pouvait pas appliquer les promesses qu’il a faite dans sa campagne électorale mais son véritable but était sa haine contre Paul Vergés et non l’intéret de la population Réunionnaise ! ses actes depuis 6 mois le prouvent et il faut étre aveugles ou complices pour ne pas le voir !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com