Actualités

La Réunion pouvait être le Singapour de l’océan Indien

Déjà des occasions ratées

Témoignages.re / 2 septembre 2015

Déjà des occasions ratées car le pouvoir a eu peur de l’augmentation de la population à La Réunion.

JPEG - 59.1 ko
Vue d’une partie du port de Singapour.

Dans l’océan Indien, La Réunion aurait pu être Singapour ou Hong Kong, en s’intégrant dans son environnement régional et en misant sur la jeunesse.

Mais cela n’a pas été le choix des dirigeants qui ont eu peur de la croissance démographique dans notre île. Paul Vergès se réfère notamment à l’affiche représentant une boite de sardine d’où s’échappaient des enfants. C’est comme cela que les Réunionnais étaient représentés à La Réunion par le pouvoir dans les années 1960.
Cette peur a amené l’émigration. 100.000 jeunes sont partis, ce qui a empêché La Réunion d’imaginer jouer le même rôle que Singapour ou Hong Kong.

Mais le PCR a combattu le BUMIDOM, ce qui a permis de limiter le nombre de départs.
Aux Antilles, le succès du BUMIDOM a été considérable. Il va être responsable de la diminution de la population. Conjuguée au retour dans leurs îles natales de nombreux retraités, cette évolution fera de la Guadeloupe et de la Martinique les départements à la moyenne d’âge la plus élevée de la République.
Paul Vergès signale que la crise démographique est si grave, que la Région Martinique tente de faire revenir des jeunes partis en France.


Kanalreunion.com