Actualités

La Réunion terre d’entrepreneurs et de créateurs

Centrale photovoltaïque de Pierrefonds

YVDE / 20 janvier 2010

Corex , unité de production réunionnaise qui a réalisé la centrale photovoltaïque de Pierrefonds, est la première PME de cette taille dont le savoir-faire a été reconnu par l’exploitant, AKUO. Le Conseil régional a donc été particulièrement bien inspiré de lancer, il y a dix ans, une politique globale prenant en compte le développement des énergies renouvelables, l’excellence et le co-développement puisque Corex s’inscrit également dans la perspective d’une expansion dans la région.

« La Réunion est une terre d’entrepreneurs et de créateurs qui symbolise la réussite économique des Outremers », a notamment déclaré le président de la République lors de l’inauguration, hier matin à Pierrefonds, d’une centrale photovoltaïque. C’est vrai quand on pense que la centrale photovoltaïque a été construite par Corex, une entreprise réunionnaise dirigée par Patrice Galbois, originaire de Saint-Leu, un ancien directeur régional de Vinci Energies, passionné par l’innovation technologique et le développement de l’île.
C’est vrai aussi que ce sont des Réunionnais qui ont, pour l’essentiel, réalisé cet équipement qui a nécessité 16.000 heures de travail. Un des panneaux de l’exposition réalisée par Gerri et visitée par le Chef de l’État, accompagné par Jacques de Châteauvieux, président de Gerri — on espère que Didier Robert a pris de temps d’en prendre connaissance, cela l’empêchera de dire des âneries sur l’action du Conseil régional, dans le domaine des énergies renouvelables — nous apprend, à propos des chauffe-eau solaires que 70% des installations (100.000 soit un tiers des foyers concernés) ont été produites localement.
L’installation de Pierrefonds a nécessité 4.000 heures d’études dans les bureaux de la Corex. Il a fallu surmonter des défis techniques comme de coller à la topographie du terrain pour éviter les terrassements — et non, l’espèce de vague photovoltaïque qui marque l’installation, n’est pas artistique. Ou encore imaginer des fixations au sol particulières n’utilisant pas le béton et résistant aux cyclones et à la corrosion. Ainsi, dans 20 ans, la durée de vie des panneaux photovoltaïques, la déconstruction sera simplifiée.

Déploiement dans la zone

La centrale photovoltaïque, opérationnelle depuis décembre dernier, est exploitée par AKUO et produit 2 MWc, soit l’alimentation en électricité de 800 foyers. Dans le même secteur, Corex travaille à un autre projet de centrale équivalente dont la production se situera autour de 3 MWc.
Alors bien sûr, on peut s’inquiéter de voir des terrains agricoles transformés en support de panneaux photovoltaïques. On peut aussi se rassurer en sachant que l’exploitant, AKUO, doit y développer un projet de valorisation des plantes aromatiques et médicinales. Il s’agira de vérifier la réalité du projet. Mais en attendant, il faut savoir qu’un protocole d’accord portant sur un maximum de trois cents hectares a été signé par les partenaires, dont le Conseil régional, et que l’utilisation de ces terres agricoles doit être compensée par la mise en culture de terres incultes, pas seulement en termes de surface, mais également en termes de production.
Corex, s’inscrit également dans la perspective de la politique de co-développement mise en chantier depuis dix ans par le Conseil régional et confortée par la parole présidentielle : « La Réunion doit profiter de son voisinage avec l’Afrique, l’Asie et le Golfe Persique » a dit en substance le président de la République. En effet, consciente de l’émergence d’un marché potentiel dans les pays limitrophes (Maurice, Madagascar, Seychelles, Comores), Corex a d’ores et déjà établi une veille sur ces territoires. Elle envisage un déploiement dans la zone en 2011, afin d’y valoriser son savoir-faire, notamment en matière de stockage de l’énergie.

YVDE


Kanalreunion.com