Actualités

« La situation exige une nouvelle politique »

Conférence de presse du PCR

Céline Tabou / 28 août 2014

« Nous, nous réclamons autre chose, parce que la situation est radicalement différente de celle de la France. Il faut une nouvelle politiques, une politique différente, cela n’a pas été annoncé par François Hollande », a déploré Yvan Dejean, secrétaire général du PCR. Pour lui, « l’application mécanique des dispositifs ne marchera pas ».

JPEG - 43.6 ko
Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, Paul Vergès, sénateur et Elie Hoarau, conseiller régional.

D’ailleurs, « il y a des incertitudes vis à vis des mesures annoncées même si on a gardé la même ministre des Outremers », a indiqué Elie Hoarau, conseiller régional. Ce dernier a expliqué qu’aucun élément n’avait été donné concernant les 40.000 contrats aidés promit par le chef de l’Etat, tout comme le financement de ces contrats après l’annonce d’une baisse de 10% du coût pour les collectivités, ni le financement des 38 millions pour les planteurs, « sous le coup d’une décision de l’Europe ».

« L’élément nouveau est : comment apporter du crédit aux annonces de François Hollande, quand le même François Hollande avait prit des engagements à Saint Louis, lors de sa campagne et n’a tenu aucun de ces engagements », a expliqué Yvan Dejean. « Il a renié ce qu’il a dit. Il a trahi ses engagements concernant le tram train », l’autonomie énergétique entre autres. Pour le PCR, le chef de l’Etat a « enterré le tram train au profit de la nouvelle route du littoral au mépris du scandale écologique et financier », a indiqué le secrétaire général.

« La situation exige une nouvelle politique dans la reconnaissance des spécificités réunionnaises », a affirmé Yvan Dejean, qui a dénoncé le silence de François Hollande, sur l’octroi de mer, les accords de partenariat économique ». « Le PCR est dans son rôle de dire la vérité aux réunionnais, pour ne laisser aucune sorte d’illusion », face à ce nouveau gouvernement, a conclu Yvan Dejean.


Kanalreunion.com