Actualités

La situation réunionnaise, sujet de considération pour la campagne de l’élection présidentielle

Sur le blog de Paul Vergès

Témoignages.re / 26 avril 2011

A travers le scénario habituel de prolifération d’informations de toutes sortes, émanant d’agences et relatant l’aggravation de la situation économique et sociale en France, ou reprenant les faits-divers et autres comptes-rendus d’une certaine actualité réunionnaise, il nous appartient d’apprécier les éléments soulignant l’évolution de la situation, et ses implications et conséquences pour notre île.

L’un des sujets traités a été la venue de Jean-Luc Mélenchon à La Réunion. Cela nous donne l’occasion de réfléchir sur ce qui est au centre des préoccupations politiques sur le plan national : l’aggravation de la situation économique et sociale ; et, dans ce cadre, se dessine l’important rendez-vous de mai 2012, l’élection à la présidence de la République.
Bien évidemment, la visite de Jean-Luc Mélenchon et de son équipe a été au centre des commentaires, car il est le premier candidat officiellement déclaré à l’élection présidentielle venant rendre visite à La Réunion. Mais ce sont surtout ses propos qu’il convient de retenir, car ils soulignent clairement que notre situation, à La Réunion, va être un sujet de considération lors de cette campagne électorale sur le plan national.

En effet, la délégation conduite par Jean-Luc Mélenchon a fixé son attention sur deux points décisifs :
Quels que soient les aspects très sombres de la situation économique et sociale en France métropolitaine (aggravation du chômage, mesures accrues du plan de rigueur, etc.), ils ne peuvent être comparés à l’extrême gravité de la situation à La Réunion, l’ampleur de celle-ci étant sans commune mesure.
Deux chiffres le prouvent : le rapport chômeurs/population active est d’environ 9% en France ; à La Réunion, il est trois fois supérieur ; la population vivant sous le seuil de pauvreté en France est de 13%, et selon les derniers chiffres de l’INSEE pour notre île, il est de plus de 49%.
En outre, il convient d’ajouter les difficultés prévisibles pour les planteurs, les professionnels du transport, etc.

Jean-Luc Mélenchon a bien saisi l’extrême gravité de la situation réunionnaise, et en fera état pendant la campagne qu’il mènera en France en vue de l’élection présidentielle.
Le deuxième point ayant focalisé l’attention de la délégation de Jean-Luc Mélenchon est, au-delà des mesures d’urgence à mettre en place vis-à-vis de la situation sociale, le maintien des grands axes stratégiques pour faire face à ce grand rendez-vous et proposer des solutions économiques, sociales, culturelles de caractère novateur.
Sur ce plan, la délégation a apporté la plus grande attention aux solutions concrètes concernant la question de l’énergie à La Réunion. Ces projets, en cours d’études ou en application, s’inscrivent dans un mouvement qui peut — et doit — être amplifié, non seulement pour La Réunion, mais servir d’application exemplaire pour les petits territoires insulaires des deux hémisphères, et même les pays continentaux et les pays émergents.

La délégation a ainsi clairement souligné l’apport au monde de la vision concrète réunionnaise. Et cela a une importance évidente pour les thèses qui seront développées dans le cadre de la campagne de l’élection présidentielle, en France.
Par ailleurs, du côté des forces progressistes réunionnaises, cet événement crée un espoir, car ce qui a été mentionné par le candidat à la présidence de la République sera également au centre des entrevues qui auront lieu entre les représentants de l’opposition au gouvernement à La Réunion et les principaux partis de l’opposition en France, engagés dans la compétition présidentielle.
Ces sujets devront être discutés dans les différentes entrevues avec le Parti socialiste français, le Parti communiste français et les diverses composantes du Front de gauche.
Ainsi donc, à travers la prolifération d’informations de toutes catégories, généreusement déversées quotidiennement à La Réunion, il est évident qu’il faut toujours se référer à l’essentiel, c’est-à-dire comment changer la politique sociale, économique, culturelle désastreuse menée actuellement et comment être présent au rendez-vous du changement, dans un an.
C’est une lourde responsabilité pour toute la classe politique réunionnaise, car ce qui sera porté devant l’opinion nationale, c’est à la fois l’extrême gravité de notre situation, mais aussi l’existence de nos solutions concrètes, celles-ci permettant d’opérer un réel changement.
C’est tout cela qui va nourrir le débat et créer l’événement politique majeur pendant les douze prochains mois.
Tous les éléments de ce processus devront être portés à la connaissance de l’opinion réunionnaise : ainsi informés, maîtrisant les éléments nécessaires, certains pourront sortir de leur indignation et d’autres de leur résignation. Il sera alors possible de réaliser le rassemblement le plus large pour que La Réunion soit présente à ce rendez-vous politique majeur de mai 2012.


Kanalreunion.com