Actualités

« La sur-rémunération des fonctionnaires remise en cause »

Le PCR alerte sur le contenu d’un rapport du Sénat

Céline Tabou / 29 juillet 2014

Parmi les sujets évoqués par le PCR lors de sa conférence de presse, le rapport d’information du Sénat sur les niveaux de vie dans les outre-mer qui stipule clairement la nécessité de « rénover le dispositif des compléments de rémunération pour en faire un outil vertueux au service des économies ».

JPEG - 38.7 ko
Henry Hippolyte, Ginette Sinapin, Yvan Dejean, Ary Yée Chong Tchi Kan, Maurice Gironcel, Camille Dieudonné, Elie Hoarau et Paul Vergès ont alerté sur le contenu d’un rapport du Sénat préconisant la remise en cause de la sur-rémunération.

Cette recommandation n°3 du rapport met en évidence la volonté du gouvernement de remettre en question la sur-rémunération en vigueur à La Réunion, depuis le 1er janvier 1947. Bien que le « rapport pose le problème », il reste « insuffisant » pour Paul Vergès et le PCR.

Une remise en cause annoncée

Yvan Dejean a évoqué « la campagne de communication » mise en place depuis mars 2013 autour de la sur-rémunération, laissant entendre que les fonctionnaires dans les Outre-mer étaient des privilégiés. « Ce n’est plus de la blague, le rapport indique clairement qu’il faut rénover le dispositif des compléments de rémunération pour en faire un outil vertueux », a indiqué le secrétaire général du PCR.
Ce dernier a indiqué que « cette décision est une conclusion d’une enquête menée par le Sénat sur les inégalités ». Ainsi, le rapport préconise la redéfinition des sur-rémunérations sur la base d’une entrée en vigueur progressive pour éviter toute déstabilisation des économies ultramarines, seuls les nouveaux entrants dans la fonction publique devant être concernés ; la définition d’un référentiel stable et régulièrement publié mesurant pour chaque territoire le différentiel du coût de la vie et la mise au point d’un dispositif permettant de réinjecter dans les économies ultramarines les sommes dégagées.
« L’ensemble des parlementaires ont approuvé ce rapport. Tous ont le rapport en main, qui a été validé le 9 juillet. Jusqu’à présent, seul Paul Vergès a fait état de ce rapport. Encore une fois, c’est le PCR qui tient à informer l’opinion mais alors pourquoi le silence des autres parlementaires réunionnais », a posé Yvan Dejean. « C’est un problème grave, car il concerne près de 35.000 personnes. Face à cette menace, que vont faire les intéressés ? Il ne faut pas se laisser prendre au dépourvu par une décision unilatérale du gouvernement », a martelé ce dernier.

Le coût de la vie oublié

Pour Yvan Dejean, « il est encore temps, le gouvernement n’a pas encore pris de décision ». Raison pour laquelle, le PCR appelle « les intéressés à se réunir, faire des propositions parce que l’on va voir une décision venue de l’extérieur. On appelle les fonctionnaires, syndicats et élus à se concerter ». De son côté, le sénateur communiste, Paul Vergès, a évoqué le « caractère accusateur » de ce rapport concernant les inégalités dans les Outre-mer, qui « demande de régler en urgence le problème et de mettre en place un nouveau dispositif ».
Le sénateur a expliqué que parmi les 35.000 fonctionnaires, plus de 7.000 sont dans le milieu hospitalier, 29.000 dans la fonction publique territoriale. « C’est tout le système défini en 1946 qui va s’écrouler », a réaffirmé Paul Vergès. Bien que le rapport propose « la mise au point d’un dispositif permettant de réinjecter dans les économies ultramarines les sommes dégagées », le sénateur ne se satisfait pas de cette proposition. Le programme du PCR souhaite la mise en place d’un Fonds de Développement Réunionnais, au sein duquel les sommes allouées à la sur-rémunération soient épargnées pour mettre en place des grands chantiers à La Réunion.

Pour « un compromis historique »

Paul Vergès a indiqué que la proposition du rapport était « insuffisante » car elle conserve ce qu’il appelle l’« apartheid social », c’est à dire « la différence officielle et institutionnelle des revenus » entre les individus. Clairement, le PCR souhaite une réelle politique des revenus à La Réunion, prenant en considération le coût réel de la vie qui « est une question fondamentale ».
Enfin, face aux silences des parlementaires réunionnais, le sénateur a dénoncé « l’irresponsabilité totale » de ces derniers, au moment où il faut « un compromis historique concerté entre tous les partis politiques, les syndicats et l’ensemble des acteurs », pour permettre un développement durable de l’île.

Céline Tabou

Recommandation numéro 3 du rapport
« Redéfinir le régime des sur-rémunérations »


Recommandation n° 3 - Rénover le dispositif des compléments de rémunération pour en faire un outil vertueux au service des économies ultramarines :

Redéfinir le régime des sur-rémunérations sur la base incontournable des trois exigences suivantes :

· une entrée en vigueur progressive pour éviter toute déstabilisation des économies ultramarines, seuls les nouveaux entrants dans la fonction publique devant être concernés ;

· la définition d’un référentiel stable et régulièrement publié mesurant pour chaque territoire le différentiel de coût de la vie afin d’y adosser le niveau des compléments de rémunération ;

· la mise au point d’un dispositif permettant de réinjecter dans les économies ultramarines les sommes dégagées.

Demander au Gouvernement la réalisation d’une étude opérationnelle de mise en oeuvre du nouveau dispositif, identifiant précisément le mécanisme garantissant la réinjection dans les économies ultramarines des montants économisés.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour, je suis fonctionnaire en Guyane Francaise depuis 11 ans. Voici mon salaire : 2184.62 euros.
    Frais : 950 euros de loyer ( loyer cher non ? ) les loyers sont hors de prix pour tous le monde !
    105 euros/ mois de taxe habitation ( mensualise)
    93€ sur 10 mois ( car je suis au frais reels)
    56.46€ assurance voiture
    84.90€ internet, tv et telephone
    150€ de gasoil / mois (environ)
    60€ d’eau/mois
    90€ électricité/mois
    A cela 100 euros de cote tous les mois ( quand je n’y touche pas pour payé autre chose) en cas ou ma voiture devrait être réparé ainsi que les frais : essuie glace, pneu, vidange, visite obligatoire...)
    350€/mois de course ( et oui la nourriture est excessive exemple 7.50 euros les yaourts pack de 16, pour des yaourts fabriqué sur place de marque ) et je vais au moins cher et mon marché
    il reste :
    145.26€ pour me faire plaisir.............. n’ayant pas de chauffage à payer, ni de vêtements d’hiver à acheter.
    Vous comprendrez que de rentrer en vacances voir ma famille est difficile surtout au vu des prix des billets, le moins cher 600/700 euros en période de promo.......
    Avant de penser a le supprimer, modifier etc..penser a la continuité territorial, a réguler les prix de la nourriture pour que l’ensemble de la population puisse en profiter, réguler les loyers, la téléphonie, internet. Enfin venez vivre dans les dom pour vous faire une idée sur ce que vie l’ensemble de la population et pas que les fonctionnaires. Si les prix sont ceux de la métropole pour la nourriture, téléphonie, internet etc retirez moi mes 40% mais en même temps diminuer le salaire de ceux et celles qui dorment, jouent ou autre a l’assemblée.................................

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com